BFM Business

Renault croit à un accord social début février

BFM Business

Le constructeur, actuellement en négociation avec les syndicats pour rendre ses usines françaises plus compétitives, croit possible la signature d’un accord début février. C’est ce qu’a déclaré Gérard Leclercq, le directeur des opérations France, mercredi 30 janvier. Une affirmation qui surprend tant les discussions entamées en novembre entre la direction de Renault et les représentants du personnel s’étaient tendues ces derniers temps. Les négociations reprennent mardi 5 février. Renault a promis de ne fermer aucune usine en France si son personnel accepte notamment un gel des salaires en 2013 et une faible revalorisation pour les deux années suivantes.

BFMbusiness.com