BFM Business

Renault à Tanger : l'usine profitera également à la France selon le constructeur

-

- - -

Le numéro deux de Renault Carlos Tavares n'y va pas par quatre chemins. La délocalisation, comme celle qui crée la polémique ce jeudi, est la stratégie permettant à Renault de gagner et de maintenir ses parts de marché.

Le responsable précise que pour chaque futur Lodgy produit au Maroc – le monospace de Dacia – 800 euros seront rétrocédés au groupe en France. 400 euros de pièces détachées produites en France et une facturation de 400 euros par le Technocentre de Guyancourt seront ainsi inclus dans les coûts de fabrication.