BFM Business

Quand l'armée française préfère rouler américain

Pour remplacer leurs vénérables P4 signé Peugeot, les militaires ont opté pour un modèle fabriqué par Ford. De quoi mettre en rage le français Poclain qui assure que son Duster réaménagé était moins cher.

L'armée française ne joue pas toujours le jeu du "made in France". Elle compte, en effet, rouler dorénavant dans des 4x4 américains, révèle le site internet de l'Est Républicain.

L'affaire a débuté par un appel d'offres de l'armée qui voulait renouveler son parc de P4 (des véhicules tout-terrain dotés de quatre roues motrices et fabriqués par Peugeot). Un parc vieillissant puisque la dernière P4 assemblée par les chaines de production de l'usine Peugeot de Sochaux a été livrée en 1992 !

L'appel d'offres est alléchant. Il porte sur 5.000 véhicules et s'étale sur deux ou trois ans. Plusieurs constructeurs se positionnent, notamment Renault avec son Duster ou Citroën avec son Berlingo. Des véhicules spécialement modifiés pour l'armée par des entreprises françaises comme Poclain Véhicules (pour la mécanique) ou Nedey (pour la peinture). Face à eux, Ford et son Ranger.

Moins cher que les autres véhicules

Le Duster revisité se révèle moins cher que les autres véhicules proposés aux militaires. Il passe tous les tests avec succès alors que certains de ses concurrents sont à la peine. Mais la première tranche de 1.000 véhicules est confiée à Ford. "Ce marché représentait 10.000 heures de travail pour nous, sept à huit personnes à l’année. Sans parler des 100.000 euros investis dans le développement pour répondre au cahier des charges de l’armée et les essais de ce Duster modifié. Idem chez Nedey", explique à l'Est Républicain, Pascal Bernard, directeur général de Poclain Véhicules.

Seul petit espoir pour les constructeurs français : gagner l'appel d'offres pour les 4.000 autres véhicules à fournir à l'armée française. Ou alors, séduire les pompiers ou l'office national des forêts.

D. L.