BFM Business

Pourquoi il n'y aura bientôt plus de contrôles à bord de certains TGV

Invité de BFMTV et RMC ce mardi, Guillaume Pepy a indiqué vouloir installer plus de "portes d'embarquement", actuellement en test dans une seule gare française.

Changement de nom, wifi gratuit… et bientôt la fin des contrôles à bord des TGV. Voilà l’idée développée par Guillaume Pepy, le patron de la SNCF, pour préparer la compagnie à la concurrence.

Invité de BFMTV et RMC ce mardi, le dirigeant a indiqué vouloir installer plus de "portes d’embarquement", dans les gares. Les usagers devront ainsi scanner leur billet au niveau de ces portiques, ce qui présente de nombreux avantages, selon lui.

"Les contrôleurs s'occuperont des clients"

Ces portes d’embarquement "existent déjà à Montparnasse (…) elles vont couvrir une vingtaine de grandes gares françaises. Une porte d’embarquement, ça veut dire que pour accéder au TGV, on montre son billet, on montre son portable. Ce qui veut dire qu’il n’y aura plus de contrôle à bord. Ça veut dire aussi que les contrôleurs ne s’occuperont pas des fraudeurs mais des clients", a-t-il assuré.

Au lieu de poinçonner les billets, ceux-ci seront donc chargés de répondre aux demandes et inquiétudes de la clientèle (retard, correspondance, conditions de transports). "C’est ce que demandent les contrôleurs eux-mêmes, et c’est ce que demandent les clients", s’est réjoui le patron de la compagnie.

Y.D.