BFM Business

Pour la première fois, la RATP a fait rouler un bus 100% autonome en conditions réelles

Le bus autonome de la RATP

Le bus autonome de la RATP - Hamdi Chref/RATP

L'expérimentation a au lieu de nuit en région parisienne. Les prochains tests seront organisés en cohabitation avec des bus traditionnels avant un lancement commercial à l'automne 2022.

C'est un des grands chantiers d'innovation de la RATP: la mobilité autonome. Outre les métros, la régie entend également faire rouler des bus autonomes. Et une étape majeure a été franchie puisque l'opérateur annonce avoir expérimenté en conditions réelles de circulation un bus 100% autonome. C'est une première en France.

Le bus autonome de la RATP
Le bus autonome de la RATP © Hamdi Chref/RATP

Le test s'est déroulé de nuit sur la ligne 393 (Sucy-Bonneuil / Thiais-Carrefour de la Résistance) du réseau Île-de-France Mobilités sur un tronçon 'en site propre' de 6 kilomètres sur les 12 que compte le trajet. Un machiniste était néanmoins présent pour des questions de sécurité mais il n'a pas touché le volant.

Un bus made in China

"Ce bus standard, d’une longueur de 12 mètres, est équipé de 5 capteurs (2 lidars, 2 radars, 1 caméra) et offre 18 places assises. De la marque CRRC, (il) sera ensuite progressivement expérimenté de jour, en cohabitation avec des bus  traditionnels de la ligne, avant de pouvoir transporter des voyageurs à l’automne 2022", peut-on lire dans un communiqué. CRCC est un fabricant chinois, géant également du ferroviaire.

"Nous sommes le premier opérateur français, et figurons parmi les premiers mondiaux, à expérimenter un bus autonome de 12 mètres de long, 100% électrique, sur une ligne de bus classique. Notre savoir-faire est aujourd’hui largement reconnu avec plus de 15 expérimentations déjà conduites en France et à l’international, et plus de 100.000 voyageurs transportés", s'enthousiasme Catherine Guillouard, PDG du groupe RATP.
Le bus autonome de la RATP
Le bus autonome de la RATP © RATP

Rappelons en effet que la régie exploite déjà des bus autonomes sous forme de navette (Bois de Vincennes, Paris-Rive-Gauche...) et fait rouler des métros sans conducteurs. La ligne 4 est d'ailleurs la prochaine qui sera totalement automatisée.

Pour autant, du côté des bus, la RATP devra aussi convaincre les clients, les rassurer quant à la sécurité de ce type de véhicule autonome circulant en ville. La présence permanente d'un conducteur de sécurité (safety driver) qui peut prendre le contrôle du véhicule à tout moment pourrait y contribuer.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business