BFM Business

Pour contrer l'A321 neo d'Airbus, Boeing dégaine son 737 MAX 10X

Boeing lance son 737 Max 10X.

Boeing lance son 737 Max 10X. - Boeing.

L'avionneur américain entend rattraper son retard sur le marché des avions mono-couloir dominé par Airbus jusqu'à présent. Le 737 MAX 10X devrait entrer en service en 2020.

Boeing veut rester dans la course. L'avionneur américain est en discussions avec des clients potentiels pour leur vendre un nouvel avion destiné à combler un trou important dans son catalogue, exploité par l'A321 neo du rival Airbus. Cet avion, baptisé 737 MAX 10X, sera le plus gros modèle de la famille 737 MAX (MAX 7, MAX 8 et MAX 9), version remotorisée du best-seller 737.

Il s'intercalera entre le 737 MAX 9 et le 787 "Dreamliner", le gros porteur en matériaux composites de Boeing. "En fait, nous avons déjà fait des offres à certains clients", indique dans son blog Randy Tinseth, vice-président en charge du marketing de la division aviation civile de Boeing. Le 737 MAX 10X devrait entrer en service en 2020, soit environ un an après son rival à long rayon d'action A321 Neo, version remotorisée de l'A321, qui multiplie les commandes depuis son lancement à l'automne 2014.

Un prix encore inconnu

Le dirigeant ne donne pas d'indication sur le prix. L'A321 Neo est vendu, lui, à 127 millions de dollars au prix catalogue. Le montant final varie souvent en fonction du rabais consenti par les constructeurs. Le calendrier et le tarif sont des facteurs importants dans le succès commercial d'un avion, en l'occurrence dans le segment très rentable des monocouloirs que se disputent Boeing et Airbus.

L'explosion des compagnies à bas prix a également dopé la demande et les transporteurs classiques et loueurs d'avions veulent renouveler leur vieille flotte et disposer d'appareils monocouloirs pouvant transporter le plus de passagers possible en raison du manque de créneaux horaires dans les principaux aéroports. Le 737 MAX 10X, qui pourra transporter jusqu'à 230 passagers contre 240 à l'A321 Neo, va offrir des capacités identiques que son concurrent, affirme Randy Tinseth, ajoutant que son développement est "relativement mineur" dans l'activité de Boeing.

Concurrencer l'A321 neo d'Airbus

Cet avion, qui va se distinguer par le design de ses portes et serait un peu plus allongé que le 737 MAX 9 et plus large que l'A321 neo, serait toutefois moins cher à développer que l'A321 neo, selon Randy Tinseth. Il coûterait 5% de moins par siège comme par voyage. Il va permettre à Boeing de remplacer dans son portefeuille le 757 qu'il ne produit plus depuis 2004. 

Le trou laissé par le 757 sur ce marché des 200-250 sièges a été exploité par Airbus avec l'A321 neo au détriment du 737 MAX 9 de Boeing dont le premier exemplaire devrait être présenté ce mardi. L'A321 neo a un avantage capacitaire sur le 737 MAX 9, qui ne peut transporter par ailleurs que 10% de passagers en plus que son "petit-frère", le 737 MAX 8.

Le succès de l'A321 Neo a dopé les commandes de la famille A320, qui s'élèvent à 5.000 appareils actuellement, contre 3.600 au 737 MAX, ce qui conforte la domination d'Airbus sur le marché des monocouloirs (60% contre 40% à Boeing). Airbus a enregistré 1.300 commandes d'A321 neo, soit 40% des commandes totales de cette famille.

P.L avec AFP