BFM Business

Péages: une hausse des tarifs bien plus forte que l'inflation depuis 2005

Le prix des péages va de nouveau augmenter.

Le prix des péages va de nouveau augmenter. - Matthieu Alexandre - AFP

Depuis que le réseau autoroutier a été concédé à des sociétés privées, il y a 10 ans, les tarifs des péages n’ont (presque) jamais cessé d’augmenter. Et souvent plus que l’inflation.

La récente annonce d’une nouvelle augmentation des tarifs autoroutiers, afin de financer des travaux sur le réseau français pour un montant total d’un milliard d’euros, a évidemment été accueillie avec une certaine défiance.

Car depuis 10 ans, et la concession controversée de l’ensemble du réseau à des sociétés privées, le dossier s’avère particulièrement sensible. Notamment car les sociétés concessionnaires, qui réalisent chaque année de confortables bénéfices, sont souvent accusées d’imposer leur loi aux pouvoirs publics.

"Manque de transparence" et "situation de rente"

La Cour des comptes, en dénonçant le manque de transparence dans le mécanisme de fixation des tarifs, et l’Autorité de la concurrence en 2014, par le biais d’un rapport dénonçant la "situation de rente" des concessionnaires, n’ont pas contribué à inverser la tendance.

Actuellement, la formule de calcul du prix des péages est la suivante. Les hausses de tarifs ne peuvent pas excéder 70% de l’inflation, plus les répercussions des travaux et des éventuelles nouvelles taxes. Celles-ci sont fixées par un contrat passé avec l’État.

Dans les faits, donc, la hausse des prix des péages est très souvent supérieure à l’augmentation des prix à la consommation :

Sur 10 ans, donc, les tarifs autoroutiers ont augmenté en moyenne de 20,4%, tandis que les prix à la consommation ont connu une hausse de 13,8%.

Et les nouvelles augmentations annoncées – qui s’ajouteront à celles prévues par la formule évoquée plus haut – ne devraient rien arranger.

Les augmentations depuis 2005

2006: 2,08% (inflation de 1,6%)

2007: 1,26% (inflation de 1,5%)

2008: 2,48% (inflation de 2,8%)

2009: 2,55% (inflation de 0,1%)

2010: 0,41% (inflation de 1,5%)

2011: 2,23% (inflation de 2,1%)

2012: 2,65% (inflation de 2%)

2013: 2,12% (inflation de 0,9%)

2014: 1,14% (inflation de 0,5%)

2015: 0% (inflation de 0%)

2016: 1,12% (inflation prévue à 0,1%)

Y.D. avec Emeline Gaube