BFM Eco

Paris: métro et trams roulent à nouveau toute la nuit ce samedi

Le métro parisien.

Le métro parisien. - PIERRE VERDY / AFP

Six lignes de métro et trois lignes de tramway resteront ouvertes toute la nuit ce samedi, dans le cadre d'une expérimentation.

Métros et tramway vont circuler toute la nuit samedi. Il s'agit de la deuxième expérimentation de l'ouverture nocturne des transports, une opération baptisée "Nuits festives" qui intervient une fois par mois pendant six mois. 

Dans le métro, les lignes 1, 2, 5, 6, 9 et 14 sont concernées. Attention toutefois, toutes les stations ne sont pas desservies (voir la carte ci-dessous). Les métros circuleront avec une fréquence de 10 minutes.

Concernant le tramway les lignes T2, T3a et T3b circuleront aussi toute la nuit et desserviront l'intégralité des stations, avec une fréquence d'un tram toutes les 20 minutes. En parallèle, les lignes de Noctilien sont renforcées sur les lignes les plus fréquentée.

Ces lignes de métro et de tramway seront ouvertes samedi toute la nuit.
Ces lignes de métro et de tramway seront ouvertes samedi toute la nuit. © IDF Mobilités.

Les prochaines "Nuits festives" auront lieu les 9 novembre, 18 janvier, 15 février et 14 mars prochains. Cette ouverture nocturne est à l'initiative d'IDF-Mobilités, l'autorité organisatrice des transports franciliens qui a pour objectif

Un coût de 40 euros par personne la première nuit

Si l'objectif d'une ouverture nocturne des transports n'est pas contestée par la mairie de Paris, la municipalité critique toutefois le choix des dates décidées par IDF-Mobilités et l'absence de concomitance avec de grands événements.

"Nous souhaitions que le métro soit ouvert la nuit lors d'événements comme la Nuit blanche ou la Techno Parade. Notre demande n'a pas été entendue", a rappelé sur Twitter ce vendredi Christophe Najdovski, maire-adjoint en charge des Transports.

"Résultat, le dispositif passe inaperçu: 15.000 voyageurs seulement, soit un coût de 40 euros par personne!", ajoute-t-il. 

Cité dans Le Parisien, IDF-Mobilités juge de son côté qu'il est "encore trop tôt pour faire un bilan". A la fin des six mois d'expérimentation, une évaluation sera menée. En fonction de ses conclusions le dispositif pourrait être amplifié. 

Carole Blanchard