BFM Business

Le réseau ferré d'Ile-de-France compte parmi les plus denses du monde

Un Transilien.

Un Transilien. - PATRICK KOVARIK / AFP

Fréquenté par 1,39 milliard de passagers chaque année, le réseau ferré d'Ile-de-France et ses 448 gares font plutôt bonne figure comparés aux réseaux des grandes métropoles mondiales.

Souvent décriés pour les retards et pannes à répétition, les transports franciliens profitent pourtant d’un réseau ferré tout à fait honorable. C’est du moins le constat posé par l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de la région (IAU) qui a comparé les réseaux de onze grandes métropoles mondiales.

Dans son rapport, l’IAU affirme que la fréquentation du réseau francilien est très bonne avec 1,39 milliard de passagers annuels, en seconde position juste après Tokyo (1,86 milliard). Viennent ensuite Londres et Séoul, proches du milliard de passagers, loin devant les villes américaines (New York, Washington, Chicago), Madrid et Berlin qui affichent des niveaux de fréquentation faibles, voire très faibles.

Une densité "intéressante"

L’Ile-de-France dispose également du cinquième réseau le plus long du monde, derrière Berlin, New York, Tokyo et Chicago dont la longueur du réseau tourne aux alentours de 2600 km. Cette observation nécessite néanmoins de prendre en compte la superficie de chaque territoire. En effet, avec ses 30.000 km² de superficie, il n’est pas étonnant de voir que Berlin jouit d’un réseau de plus de 2700 km. Or, avec sa superficie de 12.000 km², l’Ile-de-France et ses 1500 km de réseau "présentent une densité intéressante", selon l’IAU.

Surtout, le réseau ferré francilien dessert particulièrement bien le territoire. Il se classe ainsi 3e en nombre de gares (448) et 2e en termes de densité de gare avec 170 gares pour 1000 km². Il est également 3e si l'on prend en compte la distance moyenne entre gares (3 km), derrière Londres et Séoul (2 km).

"Dans les autres villes la distance moyenne est beaucoup plus élevée: autour de 4/5km dans les villes européennes et à Tokyo, et jusqu’à 8 dans certaines villes américaines", précise l’IAU.

700m de distance en moyenne entre les stations de métro

Si l’on écarte le réseau RER et Transilien, Paris dispose d’un réseau de métro assez court de 218 km. La capitale se classe 9e sur 11, devant Washington et Berlin. Mais elle grimpe sur la première marche du podium en termes de distance moyenne entre les stations de métro, avec 700 mètres d’interstation moyenne.

Et la région parisienne n’a pas dit son dernier mot. La prochaine extension du réseau prévoit la création de 325 nouveaux kilomètres de ligne. Le projet le plus ambitieux des métropoles observées et de loin puisque Shanghai, deuxième, doit créer 225 nouveaux km de ligne.

Paul Louis