BFM Business

Le nouvel A330 d'Airbus trouve son public

Airbus a pour le moment réussi à retenir l'attention du marché avec son nouvel A330.

Airbus a pour le moment réussi à retenir l'attention du marché avec son nouvel A330. - -

De nombreuses commandes de l'A330 neo ont été enregistrées par l'avionneur européen, ce mardi 15 juillet. AirAsia X s'est notamment engagée à commander 50 appareils.

L'A330 neo, une des grandes attractions du salon aéronautique de Farnborough, semble faire recette. Dévoilé lundi 14 juillet, premier jour du salon, par Airbus, cette version remotorisée de l'A330, 14% moins gourmande en carburant, a enregistré plusieurs commandes notoires ce mardi.

La plus importante est à mettre au crédit d'AirAsia X, filiale long courrier d'Air Asia, qui a annoncé avoir signé une lettre d'intention en vue de la commande de 50 A330-900 neo. Ce qui représenterait un montant de 13,75 milliards d'euros, au prix catalogue.

Avant cette très grosse commande, Airbus avait surtout vu des loueurs marquer leur intérêt pour cette nouvelle version de l'A330. La compagnie de leasing américaine CIT a ainsi annoncé s'être engagée à acheter 15 A330-900 neo soit exactement le même nombre que la commande passée par l'irlandais Avolon. Air Lease Corporation s'était d'ores et déjà engagé lundi à commander 25 exemplaires de l'A330 neo, qui devrait être en service à partir de fin 2017.

Baisse du carburant

Fabrice Brégier, le président exécutif d'Airbus, a indiqué espérer vendre une centaine d'A330neo au cours du salon qui se tient jusqu'au 20 juillet. L'avion a été lancé pour tenter de contrer le 787 Dreamliner de Boeing.

L'un des atouts de l'A330 neo vient des promesses d'économies qui seraient réalisées non seulement sur la consommation de carburant mais aussi sur les coûts de manutention. Un enjeu crucial pour les compagnies qui tentent de conserver leurs marges face à la monté des cours du pétrole.

J.M. avec AFP