BFM Business

La SNCF veut prendre en charge ses clients depuis leur domicile

L'amélioration des transports du quotidien, notamment en Ile-de-France, figure dans le plan "excellence 2020" de la SNCF.

L'amélioration des transports du quotidien, notamment en Ile-de-France, figure dans le plan "excellence 2020" de la SNCF. - -

Guillaume Pepy, le président de la SNCF, a présenté en interne les grandes lignes de son plan "excellence 2020", dont l'un des objectifs est de développer l'accompagnement au-delà des gares. Le transporteur entend ne pas se faire dépasser par les acteurs du numérique.

La SNCF a un nouveau concurrent : Google. Car le moteur de recherche est un outil bien pratique pour les voyageurs qui veulent réserver un taxi, ou tout autre mode de transport qui vont leur permettre de rejoindre ou de quitter la gare.

Une lacune que la SNCF entend bien combler. "Nous ne nous ferons pas marginaliser par Google", a déclaré Guillaume Pepy, le président du groupe ferroviaire, lors d'un discours retranscrit dans le journal interne de la SNCF.

Aussi dans le plan Excellence 2020, qui doit être adopté le 15 octobre prochain par le Conseil d'administration, le transporteur se donne comme priorité de développer des offres "porte à porte", pour les voyageurs qui combineront divers modes de transports existants, du bus au tram en passant par le vélo.

Sans oublier le covoiturage, un service qu'il pourra proposer grâce à l'acquisition au début du mois de la société GreenCove Ingénierie, éditrice du site de covoiturage 123envoiture.com.

Doubler le nombre de billets à petit prix

"Faire de SNCF la référence d'excellence mondiale des services de mobilité, voilà notre vision pour 2020. Comme Apple, devenu la référence en matière de design, Nespresso, modèle sur la relation clients, ou Leclerc avec les prix bas, nous devons devenir le champion du service rendu à nos clients", a assené le président.

Autre objectif prioritaire inscrit dans le plan 2020 : renforcer l'offre des billets de train à petits prix, afin de faire face à la concurrence de plus en plus forte du transport aérien low cost. Guillaume Pepy compte ainsi doubler dans les 4-5 ans à venir le nombre de billets premiers vendus, qui représente pour l'heure 12à 13% des ventes actuelles.

Par ailleurs, la SNCF compte aussi améliorer les transports du quotidien, et tout particulièrement ceux d'Ile-de-France décrété "priorité nationale". Des travaux "sans égal"sur les lignes RER existantes vont être entrepris.

Endettée à hauteur de 7 milliards d'euros, l'entreprise entend aussi appliquer un nouveau plan d'économie. Celui portera notamment sur les achats et l'informatique, à hauteur de 700 millions d'euros par an d'ici à la fin 2015, et une meilleure organisation de ses services, pour économiser 1,3 milliard d'ici à 2020

Coralie Cathelinais