BFM Business

La ligne 13, un enfer quotidien pour les usagers du métro parisien

Plus de 600.000 personnes empruntent chaque jour la ligne 13, considérée par beaucoup d’usagers comme la pire du réseau RATP. Au nord de la ligne notamment, les usagers expriment leur ras le bol quotidiennement las des incidents techniques et des rames bondées.

Elle porte le chiffre 13 et est synonyme de galère pour ses usagers quotidiens. Avec plus de 600.000 voyageurs par jour, la ligne 13 du métro parisien est quotidiennement bondée sur les quais et dans les rames. Les utilisateurs de cette ligne, la plus longue du métro parisien saturent. 

"Il y a beaucoup de monde et dès qu'il fait chaud tout de suite il y a des malaises, il y a trop de monde. Il est vraiment trop surchargé ce métro", déplore une voyageuse. "Il y a toujours des problèmes, il y a trop de monde. C'est blindé tout le temps, donc c'est insupportable", renchérit une autre. 

Un taux de remplissage de 116%

Une situation que dénoncent aussi les utilisateurs sur les réseaux sociaux qui relatent pannes à répétition, incidents en tout genre et métros bondés. Il faut souvent se serrer dans les rames pour que les portes du métro puissent se fermer. Réussir à rentrer dans le métro est déjà pour certains une petite victoire.

La ligne 13 affiche un taux de remplissage de 116%. Les axes les plus problématiques sont ceux qui relient les terminus nord jusqu'à Saint-Lazare. A cette station le soir les quais sont totalement bondés, une situation qui oblige la mise en place d'agents de régulation pour fluidifier le trafic. Pour Sonia Gomar, présidente du comité des usagers de la ligne 13, la situation est invivable. 

"Tous ceux qui l'empruntent sur le versant nord c'est en heure de pointe tout le temps. On est écrasés sur les vitres, on ne peut pas monter la plupart du temps. Du côté de Guy Môquet, les gens laissent passer quatre métros avant de pouvoir monter, il faut pousser", décrit-elle. 

Il existe également selon elle un problème du côté du matériel, "le plus vieux de tout le réseau" qui favoriserait les problèmes techniques et avaries. 

Le prolongement de la ligne 14 très attendu

Pour ces usagers, la délivrance viendra, ils l'espèrent du prolongement de la ligne 14. Au nord, elle reliera les stations Saint-Lazare à la mairie de Saint-Ouen et devrait reporter une partie des usagers de la ligne 13 sur cet axe. De son côté, la RATP assure que "la ligne 13 fait partie des priorités" du groupe qui a "investi ces dernières années plus de 250 millions d'euros pour améliorer la qualité du service.

"Bien évidemment je suis conscient des difficultés de transport des voyageurs notamment au nord de Saint-Lazare, concède Pascal Deberteix, directeur de la ligne 13. Evidemment nous sommes dans une démarche d'amélioration continue."

Le directeur de la ligne compte aussi sur la ligne 14 pour soulager les voyageurs, elle "devrait permettre de désaturer de près de 25% la ligne 13." Mais le chantier a pris du retard, la ligne ne devrait être mise en service qu'en 2019.

Le prolongement de la ligne 14 devrait permettre de désaturer la ligne 13.
Le prolongement de la ligne 14 devrait permettre de désaturer la ligne 13. © BFM Paris
Carole Blanchard avec William Helle