BFM Business

La folle idée d'Airbus pour ne plus perdre de temps à l'embarquement

Airbus propose de rendre les cabines des avions amovibles afin d'éviter que les appareils ne passent trop de temps au sol.

Airbus propose de rendre les cabines des avions amovibles afin d'éviter que les appareils ne passent trop de temps au sol. - Airbus

Le constructeur aéronautique européen vient de voir un nouveau brevet un peu fou accepté. Il propose de rendre les cabines des avions amovibles pour pouvoir faire embarquer les passagers avant que l'appareil n'ait atterri.

Airbus a peut-être trouvé LA solution pour ne plus perdre un temps fou à l'embarquement dans ses appareils. L'avionneur européen a déposé le 24 novembre un brevet pour le moins étonnant, approuvé mercredi. Il propose de concevoir une cabine d'avion modulable dans laquelle les passagers pourraient prendre place avant même que l'avion n'arrive. Une sorte de container qui, une fois l'appareil au sol, serait déposé à l'intérieur après que celui des passagers arrivant n'en ait été retiré. Ainsi, l'avion pourrait redécoller presque aussitôt.

-
- © Airbus

Le brevet décrit, comme le raconte le site The Verge, qui relate l'histoire ce jeudi, "un module de cabine amovible comprenant un plancher, une partie de fuselage supérieur d'aéronef qui se clipserait à la partie inférieure de l'appareil, une double paroi à l'avant et à l'arrière". L'intérieur du "container" serait totalement adaptable, permettant de transporter des passagers, des bagages ou du fret, ou même tout ça à la fois. Cette cabine amovible pourrait également, selon les croquis fournis par le constructeur aéronautique, devenir une sorte de bus qui s'approcherait des terminaux pour déposer ou prendre des passagers.

-
- © Airbus

"Voler sur un avion commercial est déjà une expérience assez misérable, il semble que les concepteurs d'avions s'appliquent à la rendre encore pire", estime The Verge, qui ne semble pas voir l'invention d'un très bon œil. Notamment parce qu'être passager d'une sorte de Lego plus ou moins solidement connecté à une paire d'ailes "ne va pas apaiser les flippés de l'avion". Reste que ce brevet est un peu "plus humain que celui déposé en octobre qui projetait d'empiler les passagers les uns au-dessus des autres" pour maximiser le remplissage de la cabine, reconnaît le site.

-
- © Airbus

L'innovation devrait en tout cas allécher des compagnies aériennes pour qui laisser un appareil au sol coûte des montants faramineux. Et l'embarquement, monsieur qui ouvre la valise de madame pour lui sortir un pull avant de la ranger dans les coffres à bagages, pendant que les autres passagers attendent en file pour rentrer, représente une perte de temps non négligeable à chaque décollage. Reste que ce concept, comme celui délirant du futur supersonique, n'en est qu'à la phase de brevetage. Rien ne garantit que ces inventions voient réellement le jour. Heureusement vous dites?

N.G.