BFM Business

Juniac devrait être reconduit à la tête d'Air France-KLM

"Le conseil a exprimé son soutien total à Alexandre de Juniac".

"Le conseil a exprimé son soutien total à Alexandre de Juniac". - Eric Piermont - AFP

Le conseil d'administration de la compagnie aérienne proposerait le renouvèlement d'Alexandre de Juniac au poste de PDG. Votre chapo ici

Alexandre de Juniac devrait garder son poste. Air France-KLM a annoncé ce vendredi 20 mars que son conseil d'administration proposerait le renouvellement, pour une durée de quatre ans, du mandat de son PDG.

"Le conseil a exprimé son soutien total à Alexandre de Juniac et aux ambitions qu'il porte pour Air France-KLM, incluant le renforcement de la compétitivité du groupe dans le cadre du plan Perform 2020", peut-on lire dans un bref communiqué.

La compagnie aérienne franco-néerlandaise réunira son assemblée générale le 21 mai.

Par ailleurs, le conseil entend "améliorer la gouvernance du groupe" et "accroître l'interaction et la cohérence entre Air France-KLM, Air France et KLM". Pour ce faire, il propose que Hans Smits, président du conseil de surveillance de KLM, soit systématiquement invité à assister aux conseils d'administration d'Air France-KLM, de même que Pierre-François Riolacci, directeur financier du groupe, avec les conseils de surveillance de KLM, et Alexandre de Juniac aux conseils d'administration d'Air France.

2014 dans le rouge

Un soulagement pour Alexandre de Juniac alors que le bilan 2014 de la compagnie aérienne est décevant. Le groupe était encore dans le rouge à hauteur de 198 millions d'euros.

Evidemment la compagnie a fait les frais de l'important mouvement de grève de septembre dernier qui a plombé son bénéfice d'exploitation de 425 millions d'euros. Un chiffre qui tient compte des 70 millions d'économies que le groupe a également pu dégager en raison de la grève (baisse de la consommation de kérosène, non-paiement de certains frais).

Sans l'impact de ce mouvement, le groupe explique que son résultat d'exploitation se serait élevé à 130 millions d'euros, alors qu'en raison de la grève, il est tombé en territoire négatif, avec -129 millions d'euros. En outre, l'impact de la grève de septembre a pesé à hauteur de 495 millions d'euros sur le chiffre d'affaires.

D. L. avec agences