BFM Business

EADS : la fusion avec BAE Systems toujours pas à l'ordre du jour

Marwan Lahoud (premier plan, aux côtés de Tom Enders) n'exclut plus totalement un nouveau rapprochement avec BAE Systems

Marwan Lahoud (premier plan, aux côtés de Tom Enders) n'exclut plus totalement un nouveau rapprochement avec BAE Systems - -

Marwan Lahoud, le numéro deux de l'avionneur européen, a rappelé ce mercredi 12 décembre, qu' un projet de fusion avec le groupe de défense britannique n'est pas d'actualité.

Le projet de mégafusion aéronautique entre l’avionneur européen EADS et le groupe de défense britannique BAE Systems est, pour le moment, bien enterré. Le directeur de la stratégie d’EADS, Marwan Lahoud a ainsi rappelé qu'une fusion avec BAE Systems "est toujours possible, mais je ne le vois pas aujourd’hui".

"A un moment donné, les deux équipes s'accordaient sur l'intérêt d'un projet, ce projet a avorté. On est comme les enfants: quand on met la main sur une plaque chauffante et qu'on se brûle, on ne la remet pas, pas tout de suite en tout cas", a ajouté le numéro deux d'EADS.

Revirement de discours

Sur BFM Business, il avait assuré,lundi,que "BAE, de toute façon, n’est plus une option", et que le projet était définitivement "terminé".

BAE Systems et EADS avait été sur le point de fusionner, cet automne. Mais les divergences fortes entre les différents Etats possédant des intérêts stratégiques dans ce mariage (France, Allemagne, Royaume-Uni) avaient contraint les deux groupes à renoncer à ce projet, le 10 octobre dernier.

Depuis, EADS a revu en profondeur sa gouvernance, avec un nouveau pacte d’actionnaire permettant de réduire l’influence des Etats.

Julien Marion et AFP