BFM Business

Des sièges français vont permettre aux Falcon de Dassault de voler plus longtemps

Le Falcon 2000 MRA

Le Falcon 2000 MRA - Dassault Aviation

La start-up tricolore Expliseat, à qui l'on doit le siège le plus léger au monde, annonce ce mardi avoir signé un contrat avec Dassault Aviation. L'avionneur français va, lui, pouvoir augmenter l'autonomie de ses Falcon multirôles.

La start-up tricolore Expliseat s'est fait connaître en concevant le siège d'avion le plus léger au monde, le Titanium, renommé depuis TiSeatE1. Ce siège pèse ainsi 4 kg contre 8 à 9 kg pour les autres modèles les plus légers du marché.

Depuis sa certification, en 2014, ce nouveau siège ultra-léger et donc bien plus économe en carburant, a conquis une dizaine de compagnies. Parmi elles, Air Tahiti, United Express (le réseau régional de United Airlines) ou encore Cebu Pacific, une compagnie low-cost philippine.

Reste que le TiSeatE1 visait originellement la classe économique sur les vols moyen et long-courriers. Ce mardi, Expliseat franchit une étape en annonçant un contrat avec Dassault Aviation pour équiper ses avions Falcon multirôles, notamment destinés aux missions militaires maritimes (surveillance de la côte et des frontières).

370 kilomètres de mieux

"Clairement, nous montons en gamme. Fournir des sièges au Falcon de Dassault est pour nous une véritable diversification. Mais il ne s'agit pas d'une diversification verticale: nous restons sur un produit qui correspond à notre gamme, qui n'est pas plus luxueux", assure Benjamin Saada, PDG d'Expliseat.

Ce siège a néanmoins été fait sur mesure pour Dassault Aviation. Surtout, il répond à un important besoin de l'avionneur français, à savoir augmenter l'autonomie de ses appareils, plus réduite que ses concurrents. 

De fait, en optant pour le TiSeatE1 d'Expliseat et son poids deux fois inférieur aux sièges traditionnels, Dassault va permettre à ses Falcon d'améliorer leur autonomie d'environ 370 km ou 25 minutes.

Un gain d'autant plus important pour le Falcon multirôles. L'autonomie prolongée permet ainsi à l'avion de rester plus longtemps en mission. À l'heure actuelle, Dassault compte 200 appareils de ce type en circulation.

J.M.