BFM Business

Des routes transformées en éponge pour en finir avec l'aquaplaning

Tarmac a mis au point un bitume ultra-drainant qui permet d'absorber jusqu'à 4.000 litres d'eau en 1 minute.

Tarmac a mis au point un bitume ultra-drainant qui permet d'absorber jusqu'à 4.000 litres d'eau en 1 minute. - Bernd Wuestneck-DPA-AFP

La firme britannique Tarmac a conçu un enrobé drainant particulièrement efficace. Absorbant jusqu'à 1.000 litres d'eau au m2 à la minute, ce revêtement limite les inondations de routes lors de pluies diluviennes.

Les pluies diluviennes qui noient les routes imperméables ont-elles trouvé leur "maître"? La société britannique Tarmac a développé un nouveau type de bitume aux capacités d’absorption d'eau totalement inédites.

Une innovation qui pourrait s'imposer facilement dans les régions du Sud de la France marquées régulièrement par des inondations meurtrières dues à des pluies diluviennes.

Si les enrobés drainants sont couramment utilisés comme revêtement autoroutier, celui-ci est capable d'absorber plus de 4.000 litres d’eau par minute, comme on peut le constater sur une vidéo de présentation de son concepteur (voir à la fin de cet article) 

La documentation technique de ce revêtement "miracle", baptisé Topmix Permeable, assure que sa capacité de drainage varie de 150 à 1.000 litres par minute au mètre carré.

Une solution radicale aux inondations des routes?

Ce revêtement ultra-drainant agit comme une véritable éponge en combattant la stagnation de l'eau sur la voirie. Sa première vertu vise à résoudre le problème des inondations provoquées par l'imperméabilisation des routes, des parkings de stationnement ou des voiries (trottoirs y compris) en zone urbaine. Il limite évidemment les risques d'aquaplaning, source d'accident.

Cet enrobé tire sa capacité d'absorption de sa très grande porosité, permettant une infiltration directe des pluies dans une couche drainante sous-jacente. Cette sous-couche située sous la surface de revêtement n'est pas brute mais conçue et fabriquée pour que l'eau puisse passer sans créer de déformation.

Frédéric Bergé