BFM Business

Daimler se rêve en leader européen des batteries de voitures électriques

Le concept Mercedes EQ, présenté lors du Mondial de l'automobile de Paris, préfigure les prochains modèles 100% électriques de la marque à l'étoile. (image d'illustration)

Le concept Mercedes EQ, présenté lors du Mondial de l'automobile de Paris, préfigure les prochains modèles 100% électriques de la marque à l'étoile. (image d'illustration) - Antonin Moriscot - BFM Business

Le constructeur automobile allemand a décidé d'investir 1 milliard d'euros pour produire et assembler les batteries de ses futurs véhicules électriques.

Daimler roule dans les pas de Tesla et de sa "Gigafactory". La maison-mère de Mercedes-Benz va investir massivement dans la production de batteries électriques, le cœur des véhicules propres, afin de réduire sa dépendance aux éléments provenant majoritairement d'Asie. Le constructeur allemand vient d'injecter 500 millions d'euros dans son usine de Kamenz, située près de Dresde, dans l'est de l'Allemagne, pour en faire "l'un des plus grands et plus modernes centres de production de batteries au monde".

Daimler prévoit également de consacrer une somme identique pour la construction d'une usine localisée à l'étranger, sans toutefois préciser ni où ni quand débutera l'édification d'un tel site. Selon une source interne interrogée par l'AFP, la Chine ou les États-Unis sont deux candidats potentiels car il s'agit de marchés porteurs où le groupe dispose déjà d'unités de production automobile.

De nombreux modèles électriques et hybrides à venir 

Depuis son ouverture en 2012, l'usine de Kamenz a assemblé quelque 80.000 batteries lithium-ion destinées aux véhicules Smart et Mercedes. Concrètement, les 500 millions d'euros affectés à ce site permettront de quadrupler les surfaces de production et de logistique pour les porter à 80.000 m2. Soit l'équivalent de plus de sept terrains de football. Quant aux effectifs, ils vont progressivement doubler pour s'élever à plus d'un millier de salariés d'ici 2020.

Pour rappel, Daimler compter lancer, dans les cinq années à venir, "plus de dix nouveaux véhicules électriques, de la Smart au gros SUV" en parallèle d'une gamme de véhicules hybrides et hybrides rechargeables. L'ensemble de ces nouveaux véhicules propres, offrant jusqu'à 500 kilomètres d'autonomie par charge, sera regroupé sous l'ombrelle de la nouvelle marque du groupe, EQ (pour Intelligente artificielle), lancée l'an dernier. 

Merkel exhorte l'industrie automobile à améliorer la capacité des batteries

Présente lors du lancement des travaux d'agrandissement de l'usine de batteries Angela Merkel a demandé à l'industrie allemande "d'investir massivement pour ne pas rater le virage vers la voiture électrique" selon l'agence Reuters, qui rappelle que la chancelière allemande "a fortement été critiquée la semaine dernière pour avoir dit que l'Allemagne ne devrait pas atteindre l'objectif de mise en circulation d'un million de voitures électriques d'ici la fin de la décennie". 

Indiquant que le gouvernement allemand a investi 35 millions d'euros dans la recherche sur les batteries, Angela Merkel a expliqué que si l'Allemagne est "impliquée dans la recherche et les prototypes, il y a plus de chances de ramener la production de la prochaine génération d'accumulateurs en Europe ou en Allemagne" plutôt que celle-ci ne soit développée en Asie. 

Antonin Moriscot avec agences