BFM Business

Cette Mercedes à 300.000 euros est un défi à Rolls-Royce et Bentley 

-

- - Mercedes

Mercedes vient de dévoiler à Los Angeles sa Maybach S650 Cabriolet. Son prix atteint un niveau sans précédent pour la marque à l'étoile. Avec ce modèle, la marque allemande veut aller taquiner les champions du grand luxe que sont Bentley et Rolls-Royce.

Le très grand luxe "made in Germany". Mercedes vient de dévoiler sa Maybach S650, soit la voiture la plus chère jamais produite par le constructeur de Stuttgart. Le cabriolet (le premier sous la marque Maybach) coûtera en effet la bagatelle de 300.000 euros. Elle surpasse ainsi la Mercedes S65 AMG Cabriolet dévoilée en début d'année et proposée à 265.000 euros. 

Pourquoi un tel tarif? D'abord parce qu'elle en a sous le capot. La Maybach est en effet équipée d'un puissant moteur V12 de 630 chevaux digne d'une super-car. Ensuite parce qu'elle propose un intérieur et des équipements d'un luxe inouï. Cuir avec surpiqûre dans l'intérieur des portes et sur le tableau de bord, le système Air Scarf de série (il s'agit d'un chauffage pour la nuque!) ou encore une série de bagages en cuir de la même couleur que la sellerie. Par ailleurs, chaque acheteur se verra remettre un certificat signé personnellement par Dieter Zetsche, le PDG de Mercedes. Il n'aura pas tant d'autographes que cela à signer puisque l'automobile ne sera produite qu'à 300 exemplaires. 

"Cette Mercedes-Maybach cabriolet représente le luxe ultime, conçue à la perfection par notre philosophie du design 'Sensual Purity'", a expliqué le responsable du design chez Daimler Gorden Wagener.

-
- © -

Si le constructeur allemand a toujours été un champion du haut de gamme, voire du très haut de gamme, il s'attaque avec cette voiture la plus chère de son histoire à un Everest de l'automobile. Un segment du super luxe sur lequel on ne trouve qu'une poignée de marques (et guère plus d'acheteurs), celui des voitures coûtant plus cher que la majorité des maisons vendues en Allemagne ou en France. Sur ce marché, dominent deux marques d'origine britannique rachetées par des constructeurs allemands. Rolls-Royce qui fabrique encore l'essentiel de ses voitures à la main appartient depuis 1998 à BMW et Bentley est, elle, dans le giron de Volkswagen. Mercedes était donc le seul groupe allemand encore absent de ce segment.

-
- © -

Or ce marché est devenu stratégique pour le constructeur de Stuttgart. Pour deux raisons. D'abord parce que le grand luxe automobile ne s'est jamais aussi bien porté dans le monde. 2014 et 2015 ont été les deux meilleures années de l'histoire des deux constructeurs. Rolls-Royce qui vendait 796 voitures en 2005 en a écoulé plus de 4.000 en 2014. Idem pour Bentley dont les ventes ont explosé en à peine plus d'une décennie, passant de 1.000 en 2003 à plus de 11.000 en 2015. Des marques en plein essor notamment au Moyen-Orient, et en Asie. Ainsi au Qatar, les ventes de Rolls-Royce ont bondi de 21% en 2015 et en Corée du Sud, elles se sont envolées de 73%!

-
- © -

Mercedes veut croquer une partie de ce gâteau qui ne cesse de grossir. Mais une seconde raison pousse le groupe souabe à investir ce segment: l'image de marque. En dévoilant l'automobile la plus chère de son histoire, Mercedes fait le buzz dans les milieux automobiles et montre son savoir-faire dans l'excellence et le design. Distancé dans les années 2000 par Audi (groupe Volkswagen) et BMW, le constructeur à l'étoile vrombit à nouveau depuis deux ans. Mercedes a vu ses ventes progresser de plus de 13% en 2015. Ce regain, elle le doit notamment aux nouvelles lignes plus agressives de ses véhicules conçus par le designer Gorden Wagener. Un style qui imprègne tout autant la Maybach S650. Avec cette voiture de prestige, Mercedes veut vérifier l'adage "qui peut le plus, peut le moins." 

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco