BFM Business

Cette marque taïwanaise lance en France son premier scooter connecté

La dernière nouveauté du constructeur taïwanais Kymco n'est autre qu'un méga-scooter connecté.

La dernière nouveauté du constructeur taïwanais Kymco n'est autre qu'un méga-scooter connecté. - Kymco

Présent en Europe depuis le début des années 2000, Kymco a choisi l'Hexagone pour lancer l'AK-550, son premier deux-roues connecté. Un modèle qui se pose en rival du Yamaha T-Max, leader du marché.

La grande famille des objets connectés s'agrandit. Après les montres connectées, les thermostats connectés et même la vigne connectée, place au maxi-scooter connecté. Une invention signée Kymco, ce constructeur taïwanais fondé en 1963 et présent en France depuis quelques années, qui fournit notamment La Poste ou encore Domino’s Pizza en scooters. 

"On est parti du constat que tout le monde veut toujours avoir son téléphone avec soi" explique Jean-Luc L'Hermine, directeur général de Kymco Lux, la filiale du constructeur dédiée au marché français, belge et luxembourgeois. "Nos clients veulent des solutions de mobilité toujours plus performantes mais aussi retrouver des choses de leur quotidien sur leur tableau de bord. Il y a une forte demande pour davantage de personnalisation et de technologies embarquées sur nos produits" précise-t-il.

Les ingénieurs de la marque ont donc fait le pari de développer, en parallèle du véhicule baptisé AK-550, "Noodoe", une application venant perturber le traditionnel couple "homme-machine" pour le transformer en un trio homme-interface-machine.

Une conduite paramétrable 

Disponible sous plusieurs systèmes d'exploitation, "Noodoe" permet donc au conducteur de vérifier la météo, d'accéder à ses données personnalisées (consommation, temps de conduite, distance parcourue), de paramétrer ses points d'intérêts (destinations, stations-services...) ou de personnaliser son tableau de bord.

Elle permet également aux motards de géolocaliser leur scooter. Une fois le véhicule à l'arrêt, "Noodoe" affiche au centre du tableau de bord les notifications reçues par le motard lorsqu'il conduisait, comme les appels, les SMS ou mails et autres réseaux sociaux. Bémol toutefois, dans sa première version, cette interface n'offre pas de fonctionnalité GPS. La marque promet qu'à terme, un système de navigation enrichira son offre. 

Avec ce nouveau modèle, Kymco, le cinquième plus gros vendeur de deux-roues en France affiche clairement sa montée en gamme et son ambition de conquérir toujours plus de clients. Commercialisé à partir de 9.500 euros, le maxi-scooter AK-550, doté d'un bicylindre de 550 cm3 délivrant 53 chevaux vient directement concurrencer l'un des leaders du marché, le Yamaha T-Max 530 vendu environ 300 euros de plus.

Antonin Moriscot Journaliste BFMTV