BFM Business

Bruxelles conteste les avantages fiscaux accordés par les Etats-Unis à Boeing

Les avantages dépassent le coût de développement du 777.

Les avantages dépassent le coût de développement du 777. - -

Le contentieux commercial entre les Etats-Unis et l'Union européenne dans l'industrie de l'aéronautique pourrait connaître une nouvelle phase tendue, ce vendredi 16 mai. Bruxelles remettrait en cause des aides accordées à Boeing.

Les relations entre les Etats-Unis et l'Union européenne pourrait se tendre. Bruxelles envisageraient de contester des avantages fiscaux consentis à Boeing, a appris Reuters ce vendredi 16 mai.

L'UE remettrait en cause la conformité avec les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) de déductions d'impôts d'un montant de 8,7 milliards de dollars consenties à Boeing par l'Etat de Washington pour l'inciter à construire la nouvelle version du 777 dans la région de Seattle.

La question pourrait être abordée au niveau ministériel entre la France, l'Allemagne, la Grande-Bretagne et l'Espagne lors du Salon de l'aéronautique de Berlin la semaine prochaine, ont ajouté les sources.

Bataille entre Airbus et Boeing

Les avantages fiscaux accordés à Boeing en novembre dépassent le coût total du développement du 777X, ce qui laisse penser que l'avion sera "entièrement financé par le contribuable", estime Maggie Bergsma, porte-parole d'Airbus.

Le porte-parole de l'UE pour les questions commerciales John Clancy a qualifié la ristourne fiscale en question de "plus importante incitation fiscale accordée à l'industrie aéronautique civile dans l'histoire des Etats-Unis".

Ce litige serait le dernier en date d'une longue bataille commerciale entre les deux avionneurs, qui s'accusent mutuellement de bénéficier d'aides publiques contraires au droit du commerce international.

D. L. avec Reuters