BFM Business

BMW, Mercedes, PSA et Renault s'unissent face à Bruxelles

La nouvelle norme européenne sur le CO2 obligerait les Français à développer de nouveaux moteurs, qui consomment moins de carburant.

La nouvelle norme européenne sur le CO2 obligerait les Français à développer de nouveaux moteurs, qui consomment moins de carburant. - -

Les constructeurs automobiles européens parlent d'une seule voix, ce 27 septembre, pour obtenir le report d'une nouvelle norme européenne qui réduit drastiquement les émissions de CO2 par véhicule.

Les nouvelles règles anti-pollution européennes dans la tourmente. Après Berlin, qui jugeait le nouveau dispositif européen dangereux pour son industrie automobile, les Français Renault et PSA militent aux cotés de BMW, Mercedes et Opel pour obtenir le report d'un nouveau dispositif présenté mercredi 25 septembre.

Généralement concurrents, les constructeurs automobile savent s'unir pour défendre leurs intérêts. Pas question pour eux que Bruxelles les obligent à ramener à 95 grammes par kilomètre la moyennes des émissions de CO² de leur gamme d'ici à 2020.

Les Allemands obligés de se concentrer sur de petits modèles

Le seuil sera très difficile à atteindre, pour des raisons différentes selon les marques. Les groupes allemands, spécialistes des grosses berlines, seraient obligés de développer des modèles plus petits et moins sportifs.

Quant aux Français, s'ils comptent aujourd'hui parmi les bons élèves sur la question en Europe, appliquer ce nouveau dispositif les contraindrait à développer de nouveaux moteurs capables de consommer en moyenne 4 litres au 100 kilomètres.

De gros investissements en perspective, pour un marché déjà mature. Alors que les constructeurs ont aujourd'hui pour principale perspective la conquête des marchés émergents. Or là-bas, les normes de pollution ne sont pas la première préoccupation...

Mathieu Sevin