BFM Business

Airbus: l'Indonésie pourrait jeter son dévolu sur l'A400M

L'Indonésie a fait part de son intention d'acquérir plusieurs A400M sans préciser le nombre d'appareils. Une bonne nouvelle pour Airbus qui a toujours éprouvé d'importantes difficultés avec ce modèle d'avion de transport militaire.

L'avion "maudit" d'Airbus semble enfin gagner en crédibilité. Ce mercredi, l'Indonésie a signé une lettre d'intention avec l'avionneur européen en vue de l'acquisition d'avions de transport militaire A400M, sans préciser le nombre d'appareils, a annoncé Airbus. "Des discussions à venir concerneront, entre autres, le nombre d'appareils", précise Airbus dans un communiqué. Ces avions seraient destinés à la sécurité civile de l'archipel, qui deviendrait ainsi le huitième client de ce programme, qui a connu des difficultés et des surcoûts.

Cette annonce est intervenue alors que le président de la République française, François Hollande, effectue depuis dimanche l'ultime tournée internationale de son quinquennat, qui l'a conduit notamment en Indonésie.

"Nous pensons que l'A400M sera un atout exceptionnel pour appuyer la vision de l'Indonésie de créer un pont aérien afin d'aider à redistribuer la richesse et les ressources à travers l'Archipel", s'est félicité Fernando Alonso, le patron des programmes militaires d'Airbus. Selon lui, "l'A400M et ses performances exceptionnelles le rendent parfaitement qualifié pour jouer un rôle clé dans la création d'un réseau de transport aérien sûr et robuste pour l'Indonésie".

Des débuts difficiles

L'Indonésie serait ainsi le huitième client de l'A400M et le deuxième en Asie-Pacifique après la Malaisie. Les six autres pays engagés dans le programme sont la France, l'Allemagne, l'Espagne, la Belgique, le Luxembourg, la Grande-Bretagne et la Turquie. Cette percée commerciale de l'A400M est une bonne nouvelle pour Airbus, après des années de difficultés et de retards qui ont alourdi le coût du programme.

L'A400M a également connu un accident tragique en mai 2015, lors d'un vol d'essai qui avait coûté la vie à quatre des six membres d'équipages près de Séville en Espagne. Airbus a livré 17 A400M en 2016 contre 11 en 2015.

P.L avec AFP