BFM Business

Air France révolutionne Flying Blue, son programme de fidélisation

Avec le nouveau barème, trois allers-retours vers New York en business effectués en 12 mois suffiront à décrocher une carte flying Blue "Gold".

Avec le nouveau barème, trois allers-retours vers New York en business effectués en 12 mois suffiront à décrocher une carte flying Blue "Gold". - BFM Business

La compagnie nationale met un terme à la distribution de miles en fonction de la distance parcourue. Désormais, ce sont les sommes (hors taxes) dépensées qui permettront d'en accumuler.

Les miles que vous gagnez en voyageant avec Air France-KLM ne dépendront bientôt plus de la distance que vous avez parcourue. Quatre ans après Delta Airlines, Air France-KLM introduit un changement majeur dans Flying Blue, son programme de fidélisation en vigueur depuis 2005: à compter du 1er avril 2018, ce sont les sommes dépensées qui se transformeront en miles sur le compte Flying Blue des clients d'Air France-KLM avec un système de bonus en fonction du niveau de fidélité du passager.

Pour ne pas avoir à offrir des miles sur des sommes qui, au final, ne lui reviennent pas, Air France ne prendra en compte que le montant hors taxes du prix du billet ou des autres prestations achetées par le passager. Chez Air France, on assure que la surcharge YR (créée pour compenser la hausse du carburant et maintenue sous l’appellation plus ambigüe de surcharge transporteur) sera intégrée dans le montant hors taxe du billet générant des miles. Ce changement permettra de "récompenser" les passagers qui achètent les services complémentaires vendus par la compagnie: repas payants, réservation de sièges spécifiques à bord, etc. 

Changer de statut sera globalement plus "facile"

L’autre changement important tient dans la façon dont les clients les plus fidèles pourront accéder au statut leur conférant le plus d’avantages. N’importe quel passager s’inscrivant pour la première fois est d’office considéré comme un membre "Ivory". Mais s’il veut passer "Silver" il doit aujourd’hui soit cumuler 30.000 miles "statuts" soit réaliser un nombre minimum de quinze vols par an sur Air France ou une autre compagnie membre de l’alliance Skyteam. Et s’il veut devenir Gold, ou, plus haut encore, Platinum, il lui faut cumuler encore plus de miles "statuts" ou de vols. 

À compter de l’an prochain, c’est un système de points dits "XP" qui permettront de grimper dans les échelons statutaires et avoir droit, par exemple, à un accès gratuit au lounge avec un invité. Les points ainsi distribués dépendront à la fois de la classe dans laquelle on voyage et du type de vol (court, moyen ou long courrier) effectué. Exemple: un Paris-Nice aller/retour en éco ne générera que 4 points XP alors qu’un Paris-Los Angeles en Première en rapportera 120. Pour devenir Gold, 180 points suffiront et il en faudra 300 pour se voir offrir la carte Platinum. À première vue, les passagers les plus fidèles devraient donc accéder au statut supérieur un peu plus vite que par le passé.

Air France assure par ailleurs que ses passagers fidèles vont pouvoir s'offrir davantage de billets dits "primes" (pour lesquels il faut juste payer les taxes et surcharges). Désormais, "l'intégralité des sièges à bord des vols Air France, KLM, Hop!, Joon et Transavia pourront être réservés avec des miles" précise la compagnie.

Pierre Kupferman
https://twitter.com/PierreKupferman Pierre Kupferman Rédacteur en chef BFM Éco