BFM Business

Air France : les salariés dénoncent la prime de l’ancien DG du groupe

BFM Business
Alors qu’Air France connait des difficultés économiques, la prime pour non-concurrence de 400.000 euros versée à l'ancien dirigeant du groupe passe mal auprès d'un syndicat de salariés. Explications.

"Lors du changement de gouvernance en octobre dernier, le conseil d'administration d'Air France-KLM, sur proposition du comité de rémunération, a décidé d'imposer à Pierre-Henri Gourgeon un engagement de non concurrence pour une période de trois ans", a expliqué un porte-parole du groupe dans une mise au point écrite. "En contrepartie de cet engagement, le conseil d'administration du 17 octobre 2011 a décidé d'allouer à Pierre-Henri Gourgeon une indemnité d'un montant de 400.000 euros, soumise au régime de droit commun des conventions réglementées prévu aux articles L. 225-38 et suivants du Code de commerce".

Le syndicat Unsa aérien d'Air France s'est élevé contre ce projet de résolution devant être soumis au vote et prévoyant une prime de "non-concurrence" de 400.000 euros pour l'ancien directeur général.

Laetitia Soudy et Lisa Labate