BFM Business

AirAsia, l'un des tout premiers clients d'Airbus

La flotte d'AirAsia est exclusivement composée d'Airbus.

La flotte d'AirAsia est exclusivement composée d'Airbus. - Manan Vatsyayan - AFP

Un avion de la compagnie aérienne a disparu dimanche 28 décembre. Il s'agit d'un Airbus A320, la flotte d'AirAsia étant composée uniquement d'avions du groupe européen.

2014, année noire pour le transport aérien malaisien. Après le crash de deux avions de la Malaisian Airlines, c'est un vol d'AirAsia qui s'est abîmé dimanche 28 décembre en mer. L'Airbus A320 de cette compagnie low cost a disparu au-dessus de la mer de Java avec 162 personnes à bord. Il s'agit du premier incident grave enregistré par cette compagnie depuis sa création. AirAsia était jusqu'à présent la low cost le plus sûr au monde. Une récompense annuelle remportée sans interruption depuis 1999.

Cet accident est indirectement une mauvaise presse pour à Airbus. La flotte d'AirAsia est composée uniquement d'avions de l'européen. Elle est l'un des tout premiers clients de l'avionneur. Depuis le début de la décennie, elle a commandé 574 appareils à Airbus. Un grand nombre sont des A320, mais aussi des longs courriers. 

La montée en puissance de sa filiale internationale à bas coûts, AirAsia X sera, elle aussi, composée d'Airbus, notamment d'A330 Néo. Elle a confirmé mi-décembre une commande de 55 A330Neo, version remotorisée du long-courrier vedette d'Airbus, pour une valeur catalogue de 15 milliards de dollars.

Un trafic qui a triplé en 10 ans

Le trafic aérien low cost en Asie a triplé en dix ans. Il représente environ 50 à 70 millions de passagers (2013), soit 20% du trafic aérien régional. Dès 2002, Tony Fernandes, ex-cadre dirigeant de Time Warner qui a racheté AirAsia, fait de la compagnie une entreprise rentable et en 2003 la dette est remboursée. Rapidement il crée des filiales dans toute l'Asie du Sud-Est.

AirAsia en compte désormais huit, en Thaïlande, Indonésie, Inde et Philippines, et dessert environ 120 destinations de la Chine à l'Australie, de Hong Kong à l'Inde. La compagnie a tenté de s'installer au Japon mais le marché est encore très fermé. Après un peu plus d'un an d'exploitation, AirAsia met fin à ses opérations nippones en octobre 2013. Elle les relance en juillet 2014 avec l'espoir de revoler l'été prochain.

Mathieu Sévin et BFMBusiness.com