BFM Business

Voiture autonome: Baidu dévoile un projet à l'opposé d’Apple et Google

Baidu est l'éditeur du premier moteur de recherche en Chine. Considéré comme le Google chinois, il mise sur l'Open Source pour devenir le leader mondial dans la voiture autonome.

Baidu est l'éditeur du premier moteur de recherche en Chine. Considéré comme le Google chinois, il mise sur l'Open Source pour devenir le leader mondial dans la voiture autonome. - STR/AFP

Alors que les géants américains bâtissent leurs projets de voitures autonomes pour mieux développer leur écosystème, le chinois annonce le lancement d'une plateforme ouverte que tous les constructeurs pourraient utiliser librement.

Dans le numérique, seul l’Open Source peut affronter les systèmes fermés. C’est en tout cas la stratégie adoptée par le groupe Baidu pour rivaliser avec Apple, Google, Uber ou Tesla sur le marché de la voiture autonome. Le chinois a présenté son projet Apollo qui veut permettre à tous les constructeurs automobiles d’affronter la révolution technologique en y accédant plus facilement. Ils pourraient ainsi couper l’herbe sous le pied des géants américains de la high-tech.

En nommant son projet du même nom que les missions spatiales américaines qui se sont posées sur la Lune, Baidu rappelle qu’en matière technologique, tous les rêves sont possibles. Mais l’idée du groupe chinois est loin d’être altruiste. En ouvrant sa technologie au plus grand nombre, le géant veut devenir le premier au monde à faire rouler des automobiles autonomes. Une stratégie qui a permis à Google de s’imposer dans le mobile avec Android face à Apple. Baidu, qui est considéré comme le Google chinois avec le moteur de recherche le plus utilisé du pays et le 4ème dans monde, pense ainsi être capable de présenter son premier modèle dès l’an prochain, quand ses concurrents tablent au mieux sur 2020. Selon ses plans, il serait ensuite capable de dominer le marché dès 2021.

Trouver des partenaires pour les composants

Pour réussir son projet, le groupe asiatique a ouvert un bureau à Sunnyvale, la ville californienne où se sont installés les grands constructeurs automobiles européens parmi lesquels Volkswagen ou Renault Nissan. Il cherche désormais à signer des partenariats pour développer les différents composants nécessaires pour les voitures autonomes.

Mais si Baidu se tient prêt à affronter les géants américains, il devra aussi s’imposer face à ses compatriotes, notamment Didi dont la patronne, Liu Qing, est la fille de Chuanzi Liu, le fondateur de Lenovo. Réputée pour mener les batailles dans le calme, elle a Bill Gates pour modèle et "L’Art de la Guerre" comme livre de chevet. Son fait d’armes est d’avoir réussi à bouter Uber hors de Chine ce qui lui a permis d’atteindre une valorisation de 33 milliards de dollars et de devenir la troisième licorne du monde devant AirBnb. Comment va-t-elle répliquer à l’offensive Apollo? C’est la question que se posent désormais les observateurs du secteur.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco