BFM Business

Voilà pourquoi BlaBlaCar refuse de se lancer aux Etats-Unis

-

- - BFM Business

Cela peut paraître paradoxal mais selon le co-fondateur du géant français du co-voiturage, sans transports publics dignes de ce nom, BlaBlaCar est incapable de se développer. Or c'est justement ce qui manque aux Etats-Unis. Explications.

C'est la licorne française que les Etats-Unis nous envie. Grand Prix 2015 des BFM Awards, BlaBlaCar a encore levé 200 millions de dollars (177 millions d'euros) en septembre pour financer son développement tous azimut. La société est déjà bien implantée en Allemagne, en Angleterre, en Italie, en Espagne, en Pologne et elle devrait réaliser cette année selon un calcul de Business Insider un chiffre d'affaires de 88 millions d'euros avec une moyenne de 10 millions de voyageurs par trimestre.

Pourtant, pour changer de dimension, BlaBlaCar fait face à un défi délicat: prendre la route des Etats-Unis, le pays roi de la voiture. Les champions de l'économie du partage que sont AirBnB et Uber n'ont véritablement décollé qu'en s'aventurant au delà de leur continent d'origine. Et pourtant BlaBlaCar non seulement s'y refuse pour l'heure mais ne l'envisage même pas du tout même à moyen terme. Un choix qui peut sembler paradoxal tant le système des transports en commun aux Etats-Unis est moins développé et de moins bonne qualité qu'en Europe. Pourquoi diable BlablaCar refuse-t-il de répondre à cet évident besoin de mobilité non satisfait? 

Les transports en commun BlaBlaCar

Nicolas Brusson, le co-fondateur de la licorne française répond volontiers à la question. Pour qu'un site comme BlaBlaCar marche, il faut un réseau urbain de transport développé. "Si je pars de Londres pour rejoindre Manchester et que je veux faire du co-voiturage, je peux le faire car la personne pourra venir me retrouver grâce aux transports communs." explique-t-il à Business Insider. Autrement dit, il faut un métro et des bus pour pouvoir se rendre au point de rendez-vous. Par contre aux Etats-Unis, "si je vous dis que je peux vous déposer à Sunnyvale et que vous habitez effectivement à Palo Alto, bonne chance après pour vous y rendre!"

La géographie du pays avec des villes plus grandes et étalées ainsi que des transports en commun peu développés ne permettent donc pas l'émergence du co-voiturage. Et cela explique, a contrario, pourquoi Uber a tant de succès outre-Atlantique. "Uber permet de palier au manque de transport public urbain aux Etats-unis", explique Nicolas Brusson. 

Frédéric Bianchi