BFM Business

Victime de son succès, Qwant subit la plus grosse panne de son histoire

Le moteur de recherche français, connu pour le respect de la vie privée de ses utilisateurs, a subi une panne de plus de six heures.

La loi de Murphy vaut aussi pour les moteurs de recherche en ligne. Ce 28 mars, Qwant a subi la plus importante panne de son histoire. Pendant plus de six heures, le service est resté inaccessible.

"Nous avons commencé par constater ce matin quelques problèmes concernant les résultats de recherche, avant de voir le site principal tomber. Dès lors, il a fallu envisager de remplacer certains serveurs physiquement", indique Eric Leandri, PDG de Qwant, auprès de BFM Business.

Le moteur de recherche français assure ne collecter aucune donnée sur ses utilisateurs lors des recherches et met en avant son caractère 100% européen. Autant d'éléments qui nécessitent de disposer de sa propre infrastructure... et rendent le service davantage vulnérable en cas de déconvenue.

Ces derniers jours, Qwant a bénéficié d'un contexte favorable. L'affaire Cambridge Analytica, et l'émoi suscité par l'exploitation abusive des données personnelles de 50 millions d'utilisateurs Facebook, poussent les internautes à basculer vers des solutions plus respectueuses de leur vie privée. Le service a ainsi constaté une recrudescence du nombre de ses utilisateurs. La société a par ailleurs annoncé le 27 mars le lancement de Qwant Junior, destiné aux plus jeunes.

"Ces derniers jours, nos robots d'indexation sont allés bien au-delà de leurs capacités initiales. Ils indexent un milliard et demi de pages par jour, contre environ 200.000 auparavant", justifie Eric Leandri. "En parallèle, la croissance du nombre d'utilisateurs a, elle, été multipliée par 2,5."

Qwant est actuellement en attente de pièces de rechange pour son infrastructure. Bien que sa remise en ligne se fasse attendre, le service bénéficie d'un soutien certain de sa communauté. 

Elsa Trujillo