BFM Business

T-Mobile rejette toujours Iliad mais flatte Xavier Niel

T-Mobile ne ferme pas complètement la porte à Iliad et gratifie Xavier Niel de beaux compliments.

T-Mobile ne ferme pas complètement la porte à Iliad et gratifie Xavier Niel de beaux compliments. - John Macdougall - AFP

L'opérateur américain qui a repoussé l'offre de la maison-mère de Free en juillet ne ferme pas totalement la porte à Iliad. Son directeur financier qualifie en tout cas Xavier Niel "d'entrepreneur impressionnant".

Iliad a peut-être ses chances pour racheter T-Mobile. Le directeur financier de l'opérateur américain a répété le 13 août lors d'une conférence d'analystes que l'offre de Free était insuffisante. Mais cette fois, fait nouveau, ce haut responsable a ouvert la porte à des discussions avec le groupe de Xavier Niel.

"Inadéquate", voilà le terme employé par le DAF de T-Mobile pour décrire l'offre du Français. Iliad a proposé fin juillet 15 milliards de dollars pour prendre le contrôle du quatrième opérateur américain.

Deutsche Telekom, la maison mère de T-Mobile, avait déjà indiqué la semaine dernière lors de la présentation de ses résultats semestriels ne pas avoir reçu d'offre "satisfaisante" pour sa filiale. Mais on le voit bien aujourd'hui, T-Mobile ne ferme pas la porte à Xavier Niel.

Une offre flatteuse

Le directeur financier de l'opérateur américain laisse entendre qu'il pourrait être intéressé par une offre plus élevée de la part d'Iliad. "Je pense que les gens commencent très rarement avec leur meilleure proposition", a-t-il déclaré. Et d'enchainer avec un compliment en direction de l'homme d'affaires français: "c'est très flatteur que des entrepreneurs très impressionnants s'intéressent à nous".

Xavier Niel est en ce moment aux Etats-Unis. Il vient de visiter le campus de Facebook en Californie. Mais la vraie raison de sa présence dans le pays serait bien la négociation avec T-Mobile et la recherche de nouveaux partenaires pour hausser son offre.

Simon Tenenbaum