BFM Business

Surface, la tablette qui plombe Microsoft

Microsoft a bien du mal à écouler ses tablettes Surface.

Microsoft a bien du mal à écouler ses tablettes Surface. - -

Microsoft a publié, jeudi 18 juillet, des résultats inférieurs aux attentes des marchés. Le groupe américain souffre des mauvaises ventes de sa tablette Surface.

Le groupe américain a déçu les marchés, malgré un bénéfice net en hausse de 29% à 22 milliards de dollars. La grosse déception, ce sont les ventes de la tablette Surface, qui plombent les comptes.

Elle devait être un iPad killer, mais c'est raté. Malgré un matraquage publicitaire en règle, les ventes de la Surface RT, la première tablette de Microsoft, lancée en octobre dernier, ont bien du mal à décoller.

Sur les trois derniers mois de l'année dernière, époque propice aux ventes de matériel électronique, Microsoft a écoulé 900.000 tablettes, contre huit millions pour Samsung et 23 millions pour Apple.

Des tablettes bradées à -30%

Des Surface RT, Microsoft en a plein les entrepôts, à tel point qu'il a décidé cette semaine de les brader à -30%, soit 350 dollars (266 euros) pièce. De quoi rendre la Surface très compétitive dans les rayons.

Mais avec une conséquence financière immédiate: Microsoft a dû réévaluer la valeur de son stock. Une dépréciation de près d'un milliard de dollars, qui plombe les résultats.

Au final, Microsoft n'a pas encore réussi son entrée dans ce que Steve Jobs appelait l' "ère post-PC". Or, il y a urgence: ces tablettes sont censées être un relais de croissance pour le groupe, alors que les ventes mondiales d'ordinateurs sont en train de connaître le plus long déclin de leur histoire.

Anthony Morel