BFM Business

Retour à la case Microsoft pour le PDG de Nokia

Stephen Elop pourrait prendre la tête du groupe

Stephen Elop pourrait prendre la tête du groupe - -

Avec le rachat par Microsoft, Stephen Elop, le PDG de Nokia, est dorénavant vice-présent en charge des téléphones et tablettes. Cet ancien de Microsoft pourrait même prendre la tête du groupe.

C'est la surprise de ce mardi 3 septembre. Microsoft rachète Nokia. L'américain met 5,5 milliards d'euros sur la table pour reprendre l'activité téléphones portables de Nokia. L'entreprise va continuer à exister en se concentrant sur les services de cartographie et les réseaux. Surtout, Microsoft réintègre Stephen Elop, le PDG de Nokia.

Certains le considèrent déjà comme le successeur de Steve Ballmer. Stephen Elop, PDG de Nokia est désormais vice-président en charge de la partie téléphones mobiles et tablettes. Pour le moment.

Alors que le patron de Microsoft doit prendre sa retraite dans les mois qui viennent, Elop fait figure de favori. Ses atouts : une expérience de plusieurs années à la tête d'un grand groupe high-tech, et une connaissance profonde de Microsoft. Et pour cause, il en vient !

"Nokia est sur une plateforme en flammes"

Avant de prendre la tête de Nokia en 2010, c'était le patron de la division entreprises, l'une des branches les plus importantes du groupe, dont dépend notamment la suite logicielle Office. A son arrivée chez Nokia, il avait fait le bon diagnostic. On se souvient de ce mémo d'anthologie envoyé aux employés. "Nokia, disait-il, est sur une plateforme en flammes (…). Nous avons raté des tendances majeures, nous avons pris des années de retard".

Un constat lucide, mais pour autant, il ne parvient pas à redresser la barre. Certains diront que le bateau coulait déjà et qu'on ne pouvait rien y changer. Ce bilan sera-t-il suffisant pour que Stephen Elop soit nommé à la tête de Microsoft ? Son retour au bercail à l'occasion de ce rachat ressemble fort à une sorte d'adoubement.

Anthony Morel