BFM Business

Réseau 4G: le coup de pouce de Bouygues Telecom à SFR

Le réseau 4G de SFR a atteint un taux de couverture de la population de 53 % fin décembre 2014, contre 30 %six mois plus tôt.

Le réseau 4G de SFR a atteint un taux de couverture de la population de 53 % fin décembre 2014, contre 30 %six mois plus tôt. - Philippe Huguen-AFP

Grâce à l'accord lui donnant à accès au réseau 4G de Bouygues, SFR a une meilleure couverture du territoire. Patrick Drahi s'engage néanmoins à investir dans le réseau de SFR.

Les abonnés mobiles de SFR peuvent dire (un peu) merci à Bouygues Telecom. Grâce à ce dernier, ils bénéficient d'une meilleure couverture géographique du territoire lorsqu'ils veulent accéder au réseau 4G de SFR.

C'est l'un des constats avérés de l'Arcep qui vient de publier un état comparatif de l'état de la couverture et de la qualité des services mobiles au 31 décembre 2014.

L'observatoire mis en place par le régulateur des télécoms a fait état d'une nette progression de la couverture du réseau 4G de SFR qui est passée de 30% à 53% en six mois, entre juillet et décembre 2014.

Une progression spectaculaire qui n'est pas à mettre au crédit des seuls efforts de l'opérateur désormais piloté par Patrick Drahi. "Cette augmentation est en partie le reflet de l’itinérance que SFR offre à ses clients sur une partie du réseau 4G de Bouygues Telecom, mise en service, pour l’essentiel, en novembre 2014."

L'accord d'itinérance 4G au profit de SFR dure jusqu'en 2016

Les deux opérateurs ont signé en février 2014 un accord de partage géographique de leurs réseaux sur la France, par lequel chacun, sur une région exploitera les antennes-relais pour lui-même et son partenaire.

Mais, en plus, Bouygues Telecom assure pendant deux ans (jusqu'en 2016) à SFR, l'accès à son réseau 4G plus étendu sur le territoire que celui de son de partenaire.

Cette prestation d'itinérance, validée par l'Autorité de la concurrence, permet à SFR de "doper" temporairement la couverture de son réseau pour le compte de ses propres clients 4G, comme Orange le fait pour Free dans le cas de leur accord d'itinérance en 3G.

Ce coup de pouce (qui a une contrepartie financière restée secrète) de Bouygues vient à point nommé pour SFR qui comble ainsi son retard. Son réseau mobile 4G reste distancé en terme de couverture par celui d'Orange et Bouygues Telecom, qui conservent une avance significative en matière de couverture 4G, avec respectivement 72 % et 71 % du territoire couvert selon l'Arcep.

Drahi promet d'augmenter les investissements dans le réseau 4G

Intervenant en commission devant les députés, Patrick Drahi a invoqué le sous-investissement chronique de Vivendi pour justifier le retard de SFR en matière de réseaux mobiles. Il a promis d'améliorer le réseau d'ici la fin d l'année, en augmentant fortement les investissements.

Les déploiements 4G à réaliser restent néanmoins importants, puisque près de 70% du territoire n’est pas encore couvert, et qu’environ 20% de la population n’a pas accès à la 4G, par quelque opérateur que ce soit.

L’Arcep rappelle que Bouygues Telecom, SFR et Orange ont l’obligation, conformément à leurs autorisations, de couvrir d’ici 18 mois (janvier 2017) 40% de la population des zones rurales peu denses.

Orange et SFR conservent une avance significative en matière de couverture du territoire en 4G.
Orange et SFR conservent une avance significative en matière de couverture du territoire en 4G. © Source : ARCEP
Frédéric Bergé