BFM Business

Quand les écrans publicitaires acceptent le paiement sans contact

Il devient possible d'intégrer le paiement par carte ou smartphone sans contact dans les objets connectés

Il devient possible d'intégrer le paiement par carte ou smartphone sans contact dans les objets connectés - AFP Kenzo Tribouillard

En effleurant avec sa carte bancaire les écrans plats de la gare Montparnasse à Paris, il est possible de faire un don pour l'institut Curie. Une application inédite du paiement sans contact.

Dans la gare Montparnasse à Paris, le passant peut réaliser un don de 2 € en moins de 10 secondes grâce à sa carte bancaire !

En l'occurrence, il faut effleurer avec sa carte bancaire (à condition qu'elle soit équipée de l’option paiement sans contact) les écrans plats publicitaires disposés dans la gare, qui deviennent autant d'outils électroniques de collecte de dons au service l'institut Curie. Une première en France.

Ces dons électroniques reposent sur une technologie développée par Ingenico Group, associée au réseau de communication publicitaire Média Transports. Cette filiale du groupe Publicis et de JCDecaux assure notamment la régie publicitaire des dispositifs d'affichages couvrant les gares SNCF.

Ingenico a développé la technologie de paiement embarquée

Pour sa part, Ingenico Labs a déployé une solution pilote d’acceptation de paiement sans contact conçue spécialement pour la campagne de lutte contre le cancer baptisée « Une Jonquille pour Curie », menée par l’Institut.

Cette réalisation technique apporte une brique supplémentaire à l'écosystème de l’Internet des objets. Cette solution pourra ainsi être déployée partout pour intégrer le paiement par carte sans contact ou par un smartphone compatible NFC, dans les objets connectés et ainsi permettre des ventes additionnelles de produits et services. 

Un horizon nouveau pour les objets connectés

A quand le paiement direct sur sa télévision, munie de cette technologie, des objets ou services qui viennent d'être présentés à l'écran ? On en est encore loin, certes, mais le potentiel est là.

"Cette solution vient bousculer les comportements et marque un jalon important dans l’histoire de l’intégration du paiement dans de nouveaux objets connectés" a indiqué Michel Léger, vice-président en charge de l' innovation pour l'Europe chez Ingenico Group.

Frédéric Bergé