BFM Business

Quand l'abribus devient une vitrine virtuelle pour acheter en ligne

-

- - -

En flashant avec leur smartphone les publicités des abribus au Danemark, les consommateurs pourront acheter en ligne. Une forme inédite de shopping virtuel.

Ce n’est plus le consommateur qui se rend dans le commerce mais le commerce qui vient au consommateur dans ses lieux de passage.

Les Danois pressés vont ainsi pouvoir acheter dans la rue, en attendant leur bus ou leur tramway, dans des boutiques virtuelles qui s'offriront à eux.

Pour acheter certains produits, il leur suffira de "flasher" (via le capteur photo) avec leur smartphone connecté, des codes visuels présents sur les publicités des panneaux d’affichage, abribus et mobiliers urbains créés par JCDecaux.

Le spécialiste du mobilier urbain s'est allié avec Powa Technologies pour les besoins de sa cause. Les différentes technologies d'étiquettes "intelligentes" associées aux applications mobiles de cette société, permettent aux utilisateurs de conclure des achats en quelques clics sur leur mobile.

JC Decaux a gagné le contrat des abribus de Copenhague

Le groupe français peut s'appuyer sur le contrat de mobilier urbain portant sur 645 abribus dans Copenhague, pour une durée de 15 ans, qu'il vient de remporter. Il revendique 48% du marché dans le pays, d'autres villes du Danemark (Odense, Aarhus) arborant déjà ses panneaux ou ses mobiliers urbains.

Pour l'industriel, l'enjeu est, cette fois-ci, de transformer ses panneaux publicitaires en supports interactifs d’achat instantané, après avoir convertis certains de ses abribus à Amserdam en antennes-relais pour densifier la couverture mobile des opérateurs.

En déclinant ses panneaux urbains en autant de boutiques virtuelles, il offre l'occasion à ses annonceurs de susciter, auprès des clients de passage, des achats d'impulsion tout en recueillant des données utiles sur ces mobinautes.

La première banque danoise est associée au paiement mobile

Pour que le consommateur puisse "flasher" ses achats et payer instantanément en ligne, le partenaire technologique de JCDecaux s'est allié avec la Danske Bank, première banque du pays, dont l'application bancaire mobile gratuite MobilePay, est utilisée par deux millions de Danois.

Le choix du Danemark n'est pas fortuit. Ce pays est une terre d'accueil idéale pour inaugurer ce shopping virtuel d'un nouveau genre. Ce sont 58% des Danois qui utilisent leur smartphone pour faire leur course en ligne et 42% qui achètent un produit dans un délai d’un mois après avoir vu une publicité urbaine.

En outre, le pays est en train d’instaurer des lois visant à supprimer le paiement en liquide. Le m-commerce danois a de beaux jours devant lui.

Frédéric Bergé