BFM Business

Pourquoi vous n'entendrez plus jamais parler de Grexit

"Grexit is Hiver", les dirigeants de la start-up ne manque pas d'humour

"Grexit is Hiver", les dirigeants de la start-up ne manque pas d'humour - Capture d'écran Hiver.com

La start up indienne baptisée "Grexit" a annoncé ce mercredi avoir changé de nom. Ce fournisseur de Google veut ainsi en finir avec l'explosion du trafic intrigué par la crise grecque qui affluait sur son site.

Avoir le nom de sa société associé à celui de l'une des pires crises que l'Europe a connu. C'est le cauchemar qu'a vécu la start up "Grexit" basée à Palto Alto (Californie).

Si vous n'avez pas lu notre lexique des mots de la crise grecque, petite piqûre de rappel: Grexit vient de "Greek" et "exit", et est ainsi un mot-valise utilisé pour désigner la sortie de la Grèce de l'Union européenne.

Rien à voir donc avec l'origine de cette petite entreprise indienne qui travaille notamment avec Google, lui apportant différents outils pour sa messagerie gmail. Les fondateurs de cette société avaient choisi ce nom en référence au terme latin "Grex" qui signifie "foule" et le mot "it" ("çà" en anglais). Il s'agissait en clair de montrer la volonté de la start up de rapprocher les gens.

Sauf que ce nom a été choisi en 2011 et qu'entre-temps la crise grecque a ramené l'autre sens de "Grexit" sur le devant de la scène. Les internautes voulant s'informer sur ce feuilleton se sont rués sur le site de la start up, qui a vu son trafic explosé. Et, évidemment, impossible de monétiser ce (gros) surplus d'audience. Nitesh Nandy, l'un des cofondateurs de Grexit, se plaignait ainsi auprès de Quartz de voir son taux de conversion (le taux de visiteurs qui devient un client effectif) être plombé par ces visites malencontreuses.

"Grexit is Hiver"

Lassé de cette situation, les créateurs de Grexit ont décidé de prendre une mesure radicale. Dans un email envoyé ce mercredi 16 septembre, l'un d'entre eux, Niraj Ranjan annonce avoir renommé la société "Hiver" qui est dérivé du mot "beehive" ("La ruche" en anglais).

Niraj Ranjan rappelle à cette occasion que le terme "Grexit" tel que la plupart des gens le connaissent n'est survenu qu'en 2012, lorsque la banque Citigroup l'a pour la première fois utilisé dans une note. Jusqu'en 2014, la start-up avait réussi sans trop problème à faire face à l'afflux de visiteurs non pertinents.

"Mais rien ne pouvait ne préparer à ce qui s'est passé plus tôt en cette année 2015. La Grèce a été très proche de faire défaut sur sa dette, et pendant un moment le Grexit a semblé imminent", explique Niraj Ranjan.

Deux raisons ont alors poussé les deux fondateurs à changer de nom. Premièrement "le terme devenant de plus en plus populaire, nous avons rencontré un nombre incroyablement élevé de personnes qui ne comprenait pas ce que nous faisions exactement", écrit Niraj Ranjan. Deuxièmement "le terme Grexit a désormais clairement une connotation négative et nous ne voulons pas que nos produits soit associé à un terme aussi mal perçu".

Exit donc "Grexit", voici "Hiver". Un choix dû au fait que "les abeilles sont des créatures géniales", selon Ranjan. Pourvu qu'il n'y ait pas de crise dans la ruche….