BFM Business
Services

Pourquoi cinq grandes gares et l'aéroport d'Orly sont à la merci d'une longue panne électrique

Quatre autres gares ont une configuration similaire à celle de Montparnasse avec un seul poste électrique : Lyon Perrache, Lyon Part-Dieu, Gare de Lyon et la gare de Rennes

Quatre autres gares ont une configuration similaire à celle de Montparnasse avec un seul poste électrique : Lyon Perrache, Lyon Part-Dieu, Gare de Lyon et la gare de Rennes - GERARD JULIEN-AFP

Les gares de Lyon et Montparnasse à Paris, celles de Lyon-Perrache, Lyon-Part-Dieu et Rennes et l'aérogare d'Orly sont raccordées à un seul poste d'électricité du réseau RTE. Un risque majeur puisqu'aucune alternative n'est immédiatement possible en cas de destruction de cette unique source d'alimentation.

La panne géante de la gare Montparnasse provoquée fin juillet 2018 par l'incendie d'un poste électrique de RTE a posé la question de la vulnérabilité de l'alimentation en courant des infrastructures de transport.

Venu s'expliquer sur cet incident majeur au Sénat, François Brottes, président de RTE, a révélé la liste des sites majeurs présentant un point de fragilité possible, en raison de leur raccordement à un seul poste électrique du réseau de transport d'électricité. Cette connexion avec une source d'alimentation unique les met à la merci d'une panne électrique totale en cas de ruine complète de l'équipement RTE, comme ce fut le cas à Montparnasse cet été, même si ce type d'incident majeur est rarissime.

Des travaux de renforcement en cours à Orly

"Concernant les gares et les aéroports pour lesquels deux sous-stations sont raccordées à un seul poste électrique, il y a les gares de Lyon et Montparnasse à Paris, Lyon-Perrache, Lyon Part-Dieu, et la gare de Rennes. Mais, ces trois dernières gares ne sont pas des terminus. Donc, la possibilité offerte par les stations encadrantes de la SNCF sur les voies ne met pas les trains dans la même situation de dépendance vis-à-vis d'un poste que dans les terminus. Les deux grandes gares concernées par le sujet sont donc celles de Lyon et Montparnasse à Paris" a expliqué le président de RTE devant les sénateurs.

L'aérogare d'Orly fait aussi partie des infrastructures concernées par le raccordement à un seul poste électrique du réseau RTE. "Il y a un travail en cours à Orly. Nous travaillons avec ADP, à leur demande, pour avoir un dispositif qui soit plus renforcé. Mais l'aéroport de Roissy n'est pas concerné de même que les autres aéroports" a révélé le président de RTE. Selon Le Parisien, Aéroports de Paris, gestionnaire d'Orly, a aura commandé des devis pour l'installation d'un second poste d'alimentation électrique.

La panne à Montparnasse a coûté 11 millions à la SNCF

Par ailleurs, l'audit interne du Réseau de transport d'électricité (RTE) n'a pas permis de déterminer précisément les causes de l'incendie du poste électrique à l'origine de la panne de la gare Montparnasse le 27 juillet, a affirmé François Brottes.

"Nous avons une série d'hypothèses qui reposent sur un enchaînement d'événements que nous considérons aujourd'hui comme assez improbable. L'audit interne doit finir son travail dans les prochains jours mais il ne clarifie rien de plus"

La commission de l'aménagement du territoire et du développement durable du Sénat a auditionné RTE et la SNCF sur la sécurité de l'alimentation électrique du réseau ferroviaire, à la suite des perturbations du trafic ayant eu lieu du 27 juillet au 6 août. Ces dysfonctionnements ont coûté 11 millions d'euros à la SNCF, estime le patron de SNCF Réseau Patrick Jeantet, également auditionné au Sénat. L'essentiel de cette somme (8 millions d'euros) a été consacré au dédommagement des client.

Frédéric Bergé