BFM Business

Pourfendeur d’Uber hier, dircom d’Uber aujourd’hui

Sur son compte Twitter, Grégoire Kopp se réjouit d'être nommé à la com d'Uber. Il n'a pas toujours été positif avec le site de VTC

Sur son compte Twitter, Grégoire Kopp se réjouit d'être nommé à la com d'Uber. Il n'a pas toujours été positif avec le site de VTC - -

Le site Uber vient de recruter Grégoire Kopp, le conseiller en communication du secrétariat d’Etat aux transports pour gérer sa communication en France. L’homme n’était pourtant pas tendre naguère sur Twitter avec son nouvel employeur...

Uber a un nouveau directeur de la communication pour la France. Le site de VTC vient en effet d’annoncer la nomination de Grégoire Kopp à ce poste stratégique tant il est source de tensions depuis son arrivée en France. Et le jeune homme, avocat de formation, ancien lobbyiste pour l’UFC-Que Choisir, connaît bien Uber puisque jusqu’à présent il était conseiller communication au secrétariat d’Etat aux transports.

Une nomination qui pourrait émouvoir mais Gregoire Kopp assure ne pas se trouver en situation de conflit d’intérêts. C’est en tout cas ce qu’il a confié au Monde en estimant qu’il ne s’est jamais trouvé à un poste stratégique et n’a pas travaillé les dossiers sur le fond. Surtout, précise-t-il, les taxis et les VTC dépendent du ministère de l’Intérieur pas des transports. La commission de déontologie a en tout cas auditionné Gregoire Kopp qui rendra sa décision dans la journée.

"UberPop sciemment illégal!"

Mais plus que ce changement de crèmerie, c’est l’activité sur Twitter du nouveau dircom qui prête à sourire. Sur le réseau social, Gregoire Kopp n’était pas tendre avec son nouvel employeur notamment en ce qui concerne son service UberPop qu’il qualifiait en décembre dernier de "sciemment illégal". C’est ce qu’a repéré le journaliste Olivier Tesquet qui a compilé les tweets hostiles à Uber du nouveau dircom du site. "Avec le covoiturage à but lucratif UberPop, Uber tire une balle son pied et celui des autres", écrivait-il notamment le 25 avril dernier. A chacun sa balle dans le pied...

-
- © -

EDIT: Grégoire Kopp a répondu sur Twitter en précisant qu'il assumait ses tweets et qu'Uber l'avait recruté en connaissance de cause. 

Ci-dessous, ses tweets de réponse

-
- © -
Frédéric Bianchi