BFM Business

Pour Arnaud Montebourg, Free a un peu plus fragilisé Alcatel

Arnaud Montebourg estime que Free a contribué à la chute d'Alcatel Lucent

Arnaud Montebourg estime que Free a contribué à la chute d'Alcatel Lucent - -

Le ministre du Redressement productif estime que l’arrivé du quatrième opérateur mobile a "déstabilisé les opérateurs en place" et "placé Alcatel dans une situation de grande difficulté".

Free est-il en train de détruire le secteur des télécoms ? D'habitude, ce sont ses concurrents qui tiennent ce discours.

Cette fois, c'est Arnaud Montebourg. Dans une interview à l'Usine nouvelle, le ministre du Redressement productif estime que l'arrivée du quatrième opérateur a "destabilisé les opérateurs en place" et "placé Alcatel dans une situation de grande difficulté".

Juste après le lancement de l'offre mobile de Free, le même Arnaud Montebourg publiait un tweet dithyrambique : "Xavier Niel vient de faire plus pour le pouvoir d'achat des Français que Nicolas Sarkozy en cinq ans".

Aujourd'hui, le ton est donc bien différent : le ministre fustige la "course au low cost", qui a eu, dit-il, "des conséquences sur les opérateurs, sur la sous-traitance, sur les fournisseurs".

La France, 5% du chiffre d'affaires d'Alcatel

Le constat en soi n'est pas forcément faux : une récente étude du cabinet Arthur D Little montre que les revenus des opérateurs français devraient baisser de 9% dans les deux ans qui viennent et que la rentabilité du secteur est de plus en plus faible, notamment sous l'effet de la concurrence accrue.

L'autre victime de Free, si l'on écoute Arnaud Montebourg, serait donc Alcatel Lucent, mis "en grande difficulté".

Ce n'est pas un scoop, l'équipementier ne va pas bien : la semaine dernière, le groupe a publié une perte trimestrielle de 146 millions d'euros et a dit qu'il réfléchissait à des cessions d'actifs, un gros plan d'économies est en cours.

Anthony Morel