BFM Business

Patrick Drahi: "je n'ai pas de raison de modifier" l'offre sur SFR

Patrick Drahi estime qu'un mariage Numericable-SFR permettrait de recruter cinq millions de clients en cinq ans.

Patrick Drahi estime qu'un mariage Numericable-SFR permettrait de recruter cinq millions de clients en cinq ans. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le patron de Numericable défend son offre sur la filiale de Vivendi, qui est "le résultat d'une longue réflexion". Dans une interview aux Echos du mercredi 12 mars, il assure que la proposition rivale de Bouygues se traduira par de "la casse sociale".

Patrick Drahi s'estime toujours dans la course. Dans une interview accordée aux Echos du mercredi 12 mars, le patron d'Altice, la maison-mère de Numericable, défend son offre pour racheter SFR, alors que celle-ci semble être désormais distancée par la proposition rivale de Bouygues Telecom.

"Notre projet est très clair, c’est le résultat d’une longue réflexion, et pas de seulement deux semaines. Il se base sur la technologie et la simplicité. La technologie, c’est la complémentarité des réseaux fixe et mobile", affirme-t-il ajoutant que "l’avenir des télécoms, c’est la convergence du fixe et du mobile, et non la fusion des opérateurs mobiles en déclin, qui ne savent pas faire du très haut débit fixe".

Interrogé sur un éventuel renchérissement de son offre, Patrick Drahi affirme que [son] offre "est formulée à hauteur de 10,9 milliards d’euros en cash, plus 32% de l’entité combinée. Elle est valide depuis le 5 mars, ne n’ai pas de raison de la modifier et je n’ai qu’une parole".

1 milliard d'euros de synergies

Il considère que "le rapprochement entre Numericable et SFR générera plus d’un milliard de synergies de cash flow par an". Il affirme également que le mariage avec la filiale de Vivendi permettra "de recruter près de 5 millions de clients en quatre ans".

Et Patrick Drahi d'écorner au passage l'offre de Bouygues Telecom et le passage de quatre à trois opérateurs télécoms. "Il ne faut pas se faire d’illusions. Un mariage Bouygues-SFR, s’il se concrétise, ne pourra pas remplir toutes les promesses qui sont faites actuellement. Il y aura notamment de la casse au niveau social", prévient-il.

J.M.