BFM Business

NTT Data débourse 3 milliards de dollars pour racheter des activités de Dell

NTT Data va acquérir 100% de chacune de ces trois sociétés et conserver les 28.000 personnes qu'elles emploient essentiellement aux Etats-Unis et en Inde.

NTT Data va acquérir 100% de chacune de ces trois sociétés et conserver les 28.000 personnes qu'elles emploient essentiellement aux Etats-Unis et en Inde. - Kazuhiro Nogi - AFP

"Le japonais a annoncé le rachat de 3 sociétés de services informatiques qui fournissent notamment leurs prestations aux institutions et structures médicales aux Etats-Unis. "

Le japonais NTT Data, filiale du géant NTT, va renforcer sa présence aux Etats-Unis. Le groupe spécialisé dans les services technologiques a annoncé lundi le rachat de trois sociétés de services informatiques du groupe américain Dell pour quelque 3 milliards de dollars.

Ces entités sont essentiellement implantées aux Etats-Unis, ce qui devrait permettre à NTT d'élargir sa clientèle hors du Japon dans la droite ligne d'une stratégie engagée il y a plusieurs années. Sont concernées les sociétés Dell Systems Corporations, Dell Technology & Solutions Limited et Dell Services, toutes les trois filiales de Dell, découlant de Perot Systems, firme reprise par Dell il y a quelques années.

NTT Data va acquérir 100% de chacune de ces trois sociétés et conserver les 28.000 personnes qu'elles emploient essentiellement aux Etats-Unis et en Inde. Ce total viendra s'ajouter aux 70.000 salariés du groupe en dehors du Japon.

NTT Data estime ainsi qu'il va être en mesure de proposer à travers le monde des services d'informatique mutualisée et d'autres prestations avec des moyens de plus haut niveau en s'appuyant sur un réseau déjà bien constitué de clients.

Compenser le déclin de la téléphonie fixe au Japon

Ces sociétés de Dell fournissent notamment des services informatiques aux institutions et structures médicales aux Etats-Unis. Le groupe japonais NTT a déjà fait plusieurs acquisitions en dehors de l'archipel (dont Dimension Data en 2010). Ces opérations lui ont permis de compenser le déclin des recettes de téléphonie fixe au Japon, qui constituaient auparavant l'essentiel de ses revenus au côté des services mobiles.

Dell pour sa part se sépare de quelques divisions dans le cadre de l'acquisition du fournisseur américain de logiciels et de solutions de stockage de données EMC. Cet achat, pour 67 milliards de dollars (environ 61 milliards d'euros) avait été annoncé en octobre dernier. Il devrait permettre à Dell d'accélérer sa mutation dans un paysage de l'informatique bousculé par le mobile et le "cloud" (stockage de données à distance, sur des serveurs).

C.C. avec AFP