BFM Business

Microsoft: Steve Ballmer cède à la pression

Steve Ballmer était sous pression depuis des mois à la tête de Microsoft.

Steve Ballmer était sous pression depuis des mois à la tête de Microsoft. - -

L'actuel directeur général de Microsoft a annoncé ce vendredi 23 août qu'il quittera le groupe dans les douze mois qui arrivent. Steve Ballmer, devenu la cible des investisseurs, jette l'éponge.

Steve Ballmer a créé la surprise, ce vendredi 23 août, en annonçant son départ. Il quittera les commandes de Microsoft au cours de l'année qui arrive. Une décision réclamée depuis de longs mois par les investisseurs.

Cela fait même des années que celui qui a succédé à Bill Gates était sous pression. Les actionnaires du groupe, notamment, réclamaient une nouvelle stratégie pour faire face à la baisse sans précédent des ventes de PC, et pour tenter de rattraper le retard accumulé par Microsoft dans le domaine des tablettes et des smartphones.

Bill Gates contribuera à choisir un successeur

Cette pression des investisseurs s'est particulièrement concrétisée ces derniers jours avec les mouvements d'un hedge fund, ValueAct, qui a lourdement investi dans Microsoft afin de prendre position au conseil d'administration avec une volonté affichée: exiger un changement de stratégie.

C'est peut-être cela qui a précipité le départ de Steve Ballmer, alors que celui-ci fixait justement, il y a un mois, de nouveaux axes stratégiques: les tablettes, smartphones et les services.

L'actuel directeur général quittera son poste sous un an, dès que le nom de son successeur sera connu. Le nouveau patron sera nommé par une commission qui vient d'être formée à la tête du géant des logiciels. Commission dans laquelle siège Bill Gates, le fondateur de Microsoft,qui recrutera en interne ou en externe.

Jean-Bernard Cadier correspondant à New York