BFM Business

LG présente l'écran de télé aussi fin qu'une affiche

LG a présenté un prototype d'écran tellement fin qu’il s'apparente à un poster à aimanter sur un mur

LG a présenté un prototype d'écran tellement fin qu’il s'apparente à un poster à aimanter sur un mur - LG Display

La firme coréenne a conçu un prototype d'écran ultra-mince, inférieur à un millimètre d'épaisseur. Cette prouesse laisse présager des télévisions à aimanter au mur chez soi.

Une télévision tellement fine qu'on peut l'apposer sur un mur aimanté comme une affiche ou un poster. Telle est la prouesse technologique réalisée par LG Display.

La firme coréenne, coutumière pour les innovations en matière d'écran plat, a présenté un prototype d'écran de télévision OLED de 55 pouces (140 cm de diagonale) ultra-fin de 0,97 mm d'épaisseur et pesant 1,9 kg.

Ses caractéristiques le rendent souple comme une affiche ou un poster dont on tapisserait un mur. D'ailleurs, dans ses démonstrations, la firme coréenne montre que son bijou technologique peut facilement être suspendu sur un mur doté d'un tapis magnétique.

A titre de comparaison, ce nouvel écran s'avère beaucoup plus mince que son actuelle télévision OLED de 55 pouces de 4,3 mm d'épaisseur.

Un écran souple avait été montré au CES de Las Vegas en 2014

Pour la firme, seule la technologie OLED, qui ne requiert pas de rétroéclairage, rend possible ce type d'écran ultra-fin.

La firme coréenne ne précise pas toutefois comment le système d'alimentation électrique et les composants liés à la gestion du signal audio et vidéo se feront une petite place dans cette télévision ultra-fin.

Il semble plutôt que ce produit incarne une démonstration du savoir-faire technologique de LG Display sans déboucher forcément sur une télévision commercialisable à court terme. Le produit présenté ressemble à un "concept TV", à l'image des prototypes de voiture, les fameux concept car.

En janvier 2014, lors du CES de Las Vegas, l'industriel coréen avait présenté son premier téléviseur à écran souple basé sur la technologie Oled.

Frédéric Bergé