BFM Business

Les véhicules sans chauffeur bientôt sur les routes néerlandaises

Les essais débuteront l'été prochain, dès que la législation aura été modifiée.

Les essais débuteront l'été prochain, dès que la législation aura été modifiée. - Koen van Weel / ANP / AFP

Pour les Néerlandais, voitures et camions autonomes sont une réalité dont il faut tenir compte dès maintenant. Le gouvernement a autorisé des essais à grande échelle sur les routes du pays et va adapter sa législation routière.

Au Pays-Bas, les véhicules autonomes (poids lourds et véhicules légers) ce n’est pas le futur. C’est le présent. Le gouvernement néerlandais a en effet annoncé vendredi qu’il autorisait des essais à grande échelle de voitures et camions sans chauffeur sur des routes publiques.

Cette décision s’appuie sur deux arguments: la réduction du trafic routier et l’amélioration de la sécurité routière.

"Le gouvernement est d'accord de changer la législation routière pour permettre des essais à grande échelle de camions et voitures sans chauffeurs", a indiqué dans un communiqué le ministère de l'Infrastructure et de l'Environnement.

Le pays va donc devenir "un site d'essai" pour ces véhicules sans chauffeur, a ajouté le ministère. Sa porte-parole, Marianne Wuite, a même précisé que ces essais débuteront l'été prochain, "lorsque la législation aura été modifiée".

En février, des camions sans chauffeur sur les routes

Un premier essai sur une route publique avait eu lieu pour les voitures en novembre, sur l'autoroute A10, dans les environs d'Amsterdam. Ces tests vont se poursuivre en février avec des camions.

Ces essais sur des voies publiques sont extrêmement rares en Europe. Jusqu'à présent, les tests sont faits sur des voies privées du fait des règles régulant le trafic routier.

"Avec les changements dans la législation, l'Autorité néerlandaise du transport (RDW) pourra autoriser ces essais à grande échelle", a affirmé le ministère.

Les conducteurs néerlandais se retrouvent régulièrement coincés dans des embouteillages : quelque 2,4 millions de Néerlandais, sur une population de 17 millions, empruntent leur véhicule quotidiennement, selon des chiffres officiels. Le gouvernement estime que les véhicules sans chauffeurs pourraient améliorer les conditions de circulation.

"Ces véhicules qui peuvent communiquer, freiner ou accélérer en même temps permettront de réguler la circulation". Le ministère ajoute qu'en plus de rendre les routes "plus sûres", ils sont aussi "plus efficaces et meilleurs pour l'environnement".

P.S. avec AFP