BFM Business

Les ambitions internationales de Tujia, le rival chinois d'AirBnB

Le site Tujia.com, dont le nom chinois signifie "une maison en chemin", affirme être le plus gros site de locations de vacances en Chine

Le site Tujia.com, dont le nom chinois signifie "une maison en chemin", affirme être le plus gros site de locations de vacances en Chine - Joël Robine-AFP

La société chinoise qui vient de lever 300 millions de dollars parie sur l'essor des voyages de ses compatriotes. Son modèle repose sur des logements qu'elle gère ou fait gérer mais pourrait évoluer vers celui de AirBnB.

Tujia entend surfer sur l'appétit de voyages des chinois à l'étranger. Cet acteur chinois de l'internet, considéré comme un équivalent local du site américain Airbnb, a bouclé une levée de fonds de 300 millions de dollars auprès d'un consortium d'investisseurs menés par le fonds chinois All-Stars Investment.

Ce tout de table confirme la montée en puissance d'acteurs chinois dans le tourisme à l'image du conglomérat Fosun, déjà propriétaire du Club Med et détenteur de 5% du capital de Thomas Cook.

Tujia.com, dont le nom chinois signifie "une maison en chemin", affirme être le plus gros site de locations de vacances en Chine, avec quelque 300.000 propriétés proposées sur 251 destinations nationales et 134 à l'étranger.

Mais contrairement à Airbnb, Tujia propose des logements (maisons, appartements avec services) gérés par le groupe lui-même ou par des professionnels tiers -plutôt que par des particuliers. Les revenus de location générés sont partagés avec Tujia.

La firme compte également parmi ses investisseurs le site chinois de réservation de voyages Ctrip, un géant du secteur, ainsi que l'américain HomeAway, une plateforme de locations de vacances.

Tujia vise à se développer en Asie du Sud-Est

"Nous accélérons notre expansion pour répondre aux mieux aux demandes des touristes chinois", s'est félicitée Melissa Yang, cofondatrice de Tujia, groupe peu connu en dehors des frontières de la Chine.

Selon elle, les fonds récemment levés permettront de financer son développement sur des destinations appréciées des voyageurs chinois à l'international. "L'Asie du Sud-est s'impose comme une destination favorite, c'est évidemment une région prioritaire pour nous" insiste Melissa Yang.

Tujia a par ailleurs l'intention de développer les contacts directs entre les usagers de son site et les propriétaires, ce qui le rapprocherait davantage du modèle de Airbnb, dont le succès est bâti sur les locations entre particuliers.

En dépit du vif ralentissement de la deuxième économie mondiale, le nombre de touristes chinois continue de grimper rapidement: ils ont effectué plus de 100 millions de voyages à l'étranger en 2014, un record historique.

Crée en 2011, Tujia a une valorisation modeste par rapport à Airbnb qui a réalisé en juin 2015, une levée de fonds de 1,5 milliard de dollars, valorisant désormais le groupe à 25,5 milliards de dollars, presque équivalente à celle du puissant groupe hôtelier Hilton.

F.Bergé avec AFP