BFM Business

Leboncoin s'offre un lifting pour ses 10 ans et voilà ce qui change

-

- - -

Page d'accueil modernisée, géolocalisation, optimisation pour mobile, messagerie interne... À quelques semaines de son 10ème anniversaire, Leboncoin se paie un coup de jeune.

Un changement dans la continuité. Voilà comment on pourrait qualifier le lifting que s'apprête à subir Leboncoin d'ici fin mars. Le site de commerce, qui soufflera ses 10 bougies le 26 avril prochain, y est allé par petites touches pour ne pas trop brusquer les 23 millions d'internautes qui, chaque mois, consultent ses offres ou en déposent. Mais pour un site qui n'avait quasiment pas bougé depuis sa mise en ligne, c'est tout de même une petite révolution. D'ailleurs son directeur général, Antoine Jouteau, n'hésite pas à parler de grand virage.

Première évolution: le look du site. Fini le jaune que l'ancien patron du Bon Coin qualifiait lui même de "pisseux". Place au fond blanc comme la grande majorité des sites de e-commerce. D'Amazon à eBay en passant CDiscount, la plupart des vendeurs en ligne privilégient la clarté. Autre changement cosmétique, Leboncoin se dote d'un nouveau logo. Fini le petit cube avec les objets stylisés sur les faces ou le ".fr" à la fin du nom. La marque est suffisamment connue aujourd'hui et n'a plus besoin de ces artifices. Place à la simplicité avec un logo tout en rondeur.

-
- © -

Une simplicité qu'on retrouve aussi sur la page d'accueil. Fini le petit laïus en haut à droite pour expliquer le concept du site ("Leboncoin.fr part d'une idée simple: la bonne affaire est au coin de la rue etc."). Si le site conserve la fameuse carte de France des régions (le vieux découpage d'ailleurs, pas le nouveau), il propose désormais un menu sobre en haut avec les offres, les demandes, les boutiques des vendeurs professionnels et surtout la possibilité de se connecter afin d'accéder à son propre espace. Un site désormais responsive, c'est-à dire qu'il s'adapte enfin à n'importe quelle taille d'écran. Une amélioration stratégique puisque désormais 55% des visites sur Leboncoin.fr se font depuis un smartphone ou une tablette. Et le site estime que ce taux va monter à plus de 65% d'ici la fin de l'année.

-
- © -

Mais Leboncoin version 2016 ne se résume pas à ces légers changements cosmétiques ou ergonomiques. De nouvelles fonctionnalités très attendues par les utilisateurs font ainsi leur apparition. Comme la géolocalisation. Pour l'immobilier par exemple, il est désormais possible de localiser précisément un bien sur une carte. Autre nouveauté, les recherches pourront désormais se faire sur une distance. Alors qu'auparavant la recherche ne pouvait s'effectuer que par ville ou département, Leboncoin offre la possibilité de rechercher des produits sur un rayon de plusieurs kilomètres. 

Cette fonctionnalité qui va plaire au fisc

Des produits que les utilisateurs pourront peut-être prochainement acheter directement depuis le site. Leboncoin permet dorénavant d'enregistrer sa carte bancaire afin de payer directement les petits services supplémentaires comme la mise en avant des annonces et les photos en plus sur une annonce. Pour l'heure, le site ne compte pas intervenir dans la transaction. "Nous restons un site de petites annonces, assure Antoine Jouteau, le directeur général du site. Mais ça peut être une piste de développement pour l'avenir. Une perspective qui ne devrait pas déplaire au passage au gouvernement soucieux de taxer cette économie collaborative qui prend de l'ampleur.

Des facilités pour payer mais aussi pour échanger. Alors que de nombreux sites et applications permettent d'échanger directement depuis la plateforme, Leboncoin met à disposition de ses utilisateurs une messagerie interne. Un système de mini-messages accessible depuis un ordinateur, un smartphone ou même l'Apple Watch comme on peut le voir sur cette vidéo de démonstration. 

Avec toutes ces fonctionnalités sociales qui seront accessibles à tous d'ici la fin mars (pour le moment, la nouvelle version toujours en test n'est accessible que pour 1% des internautes), Leboncoin s'écarte du classique site de petites annonces à la Craigslist, le modèle américain dont il s'est inspiré. Après 10 ans de croissance continue, Leboncoin qui devrait atteindre 179 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2015 selon les estimations d'Arctic Securities doit désormais pousser ses utilisateurs à davantage vendre et acheter sur son site pour continuer à croître. À la différence d'un site comme eBay qui réalise aujourd'hui l'essentiel de son activité avec les vendeurs professionnels, Leboncoin entend rester le site de référence des particuliers qui représentent 90% des annonces.

Leboncoin qui vit essentiellement de la pub doit continuer à croître en audience. Et avec près de 25 millions de visiteurs par mois, cela va commencer à être de plus en plus difficile.

Leboncoin veut muscler son "pôle emploi"

200.000 offres d'emplois et 5.000 et 6.000 nouvelles chaque semaine. En quelques années, Leboncoin est devenu une référence sur le marché de l'emploi. Sur les 500.000 offres d'emplois proposées dans toute la France, près de la moitié sont désormais sur Leboncoin. L'activité a doublé en 18 mois et génère aujourd'hui 2,6 millions de visiteurs uniques chaque mois. Et d'ici la fin de l'année, le site compte monter à 500.000 offres. "Et je parle de vrais emplois, souligne Antoine Jouteau. Un tiers de nos offres sont des CDI et nous proposons par exemple 60.000 postes de commerciaux et 5.000 à 10.000 postes de cadres." La nouvelle version du site plus facile à consulter depuis un mobile devrait permettre de donner un coup d'accélérateur à la catégorie. De même que le nouveau design du site qui donne un côté plus pro au site et qui devrait convaincre les recruteurs (notamment les grandes entreprises) de poster plus d'annonces. La géolocalisation avec la recherche d'emplois à proximité pourrait aussi permettre de booster la catégorie. Le service devrait enfin rester gratuit afin de continuer à générer beaucoup de trafic. 

Frédéric Bianchi