BFM Business

Le robot Curiosity a embarqué sur Mars des technologies françaises

Plusieurs pièces de Curiosity ont été fabriquées sur le sol français.

Plusieurs pièces de Curiosity ont été fabriquées sur le sol français. - -

La Nasa a fait appel à des chercheurs français pour doter son robot de fonctions de prélèvements et d’analyses des sols martiens. La France a investi 40 millions d’euros dans ce projet.

Curiosity, le robot de la Nasa, est arrivé à bon port sur la planète Mars. Et dans ce gros couteau suisse bardé d'équipements scientifiques, on compte quelques lames françaises.

La première est la ChemCam, un outil développé à Toulouse, qui va tirer au laser sur les roches martiennes pour les surchauffer et en extraire de la matière. Ces prélèvements seront ensuite analysés sur place via un télescope.

Les technologies françaises sont aussi présentes au sein de Sam (Sample Analysis at Mars), un engin chargé de vaporiser les substances trouvées sur le sol martien pour identifier précisément les molécules qui s'y trouvent. L'objectif de tout cet équipement: trouver d'éventuelles traces organiques qui pourraient laisser penser qu'une vie sur Mars a été possible.

La France choisie par la Nasa pour son savoir-faire

C'est le Cnes (Centre national d’études spatiales) qui coordonne l'action des différents laboratoires impliqués au sein de cette mission. Comme l'explique un porte-parole de l’institution, "les Américains sont pragmatiques: quand ils trouvent des gens qui savent bien faire ce qu'ils ne savent pas encore faire, ils préfèrent les inviter plutôt que les concurrencer".

En tout, la France a investi 40 millions d'euros dans ce projet qui en a coûté 2 milliards.

Anthony Morel