BFM Business

Le compteur Linky favorisera-t-il la concurrence dans l'électricité?

Les nouveaux compteurs Linky rendent accessibles des données de consommation plus fines que celles actuellement collectées par ERDF. Cela ouvre un potentiel pour des offres concurrentes plus discriminantes que par le seul prix.

Les nouveaux compteurs Linky rendent accessibles des données de consommation plus fines que celles actuellement collectées par ERDF. Cela ouvre un potentiel pour des offres concurrentes plus discriminantes que par le seul prix. - AFP Eric Piermont

A en croire la cour des comptes, le nouveau compteur intelligent va permettre aux concurrents d'EDF de faire des offres commerciales adaptées au profil de consommation des ménages.

Linky pourrait-il aider les concurrents d'EDF à écorner la suprématie de l'entreprise nationale sur le marché grand public ?La Cour des comptes en est persuadé: "La généralisation des compteurs communicants dans le cadre du projet Linky pourrait changer la donne" peut-on lire dans son rapport 2015.

"Les fournisseurs alternatifs ont de faibles marges de différenciation par les prix de vente. Mais ils pourraient se différencier par leurs offres commerciales, en lien avec les profils de consommation des clients" affirment les magistrats de la rue Cambon.

Ce compteur intelligent, actuellement déployé dans deux zones tests, à Tours et à Lyon auprès de 270 000 abonnés, fera son apparition dans le reste de la France à l'automne 2015. Le déploiement des 35 millions de compteurs Linky s'échelonnera jusqu'en 2021.

Des tarifs heures creuses à la carte

Ces compteurs électriques de nouvelle génération fournissent des données de consommation plus fines que celles actuellement collectées par ERDF. On peut par exemple suivre sa consommation électrique en temps réel.

"En transmettant ces informations aux consommateurs et aux fournisseurs, le projet Linky permettra aux seconds d’adapter les prestations qu’ils apportent aux premiers. Des offres commerciales pourront être adaptées au profil de consommation des ménages, sur le modèle des tarifs heures pleines/heures creuses" soutient le rapport de la Cour des comptes.

Un des principaux fournisseurs alternatifs, Direct Energie, a déjà mis à son catalogue une offre directement issue de ces potentialités nouvelles. 2000 de ces clients testent ainsi la formule Linky. Son offre propose au client de programmer des heures creuses à la carte en fonction de ses habitudes de consommation.

ERDF devra respecter la neutralité à laquelle il est tenu

Chez Lampiris, autre opérateur concurrent d'EDF, on souligne le potentiel du compteur électrique nouveau tout en relativisant l'impact. "Ce sera un petit plus qui permettra effectivement de proposer un suivi temps réel de sa consommation ou des tarifs heure creuse à la carte. Mais, il ne nous sera pas possible d'interagir avec le compteur pour gérer l'effacement en cas de pics de consommation" explique Julien Tchernia, directeur du développement chez Lampiris.

Ce dernier souligne aussi un point délicat qui limite la portée de l'ouverture à la concurrence apportée par Linky: "nous n'avons pas accès aux adresses des 300.000 clients déjà équipés du nouveau compteur installés par ERDF".

Cet aspect a été aussi abordé indirectement par le rapport de la Cour des comptes sur l'insuffisante concurrence face à EDF. "La diversité future des offres commerciales exige toutefois que les fournisseurs disposent tous d’un niveau d’information comparable et qu’ERDF respecte la neutralité à laquelle il est tenu. Un avis de l’Autorité de la concurrence sur le dispositif permettrait d’en avoir l’assurance" souligne le document. La balle est dans son camp...

Frédéric Bergé