BFM Business

Le bitcoin, une monnaie virtuelle de plus en plus réelle

Même la Fed reconnaît les bitcoins.

Même la Fed reconnaît les bitcoins. - -

Les autorités américaines commencent à reconnaître une certaine légitimité à cette monnaie virtuelle, utilisée pour divers achats sur Internet, et souvent accusée de servir à blanchir de l'argent.

Le bitcoin en quête de légitimité aux Etats-Unis. Les autorités américaines se penchent sérieusement sur les avantages et les inconvénients de cette monnaie virtuelle qui fait beaucoup parler d'elle depuis quelques mois.

Lundi 18 novembre se tenait au Sénat américain une audition consacrée au bitcoin. Et pour une fois, le discours a été plutôt positif. A tel point que la question se pose: le bitcoin va-t-il devenir un moyen de paiement comme un autre?

Du ministère américain de la justice à Ben Bernanke, le patron de la Fed, tous reconnaissent désormais la légitimité des monnaies virtuelles.

Des pizzas payables en bitcoins

Créée en 2009 par un mystérieux informaticien, le bitcoin, qui échappe complétement au contrôle des banques centrales, a longtemps eu mauvaise presse.

Associée au blanchiment d'argent, on en a beaucoup parlé lors de la fermeture par le FBI du site Silk Road, surnommé le "ebay de la drogue", une gigantesque plateforme en ligne de vente de produits illégaux achetables en bitcoins.

Depuis longtemps les promoteurs de cette monnaie d'un genre nouveau se battent pour prouver qu'il ne s'agit pas seulement d'un outil au service des trafiquants en tous genres, mais d'un système de paiement comme un autre.

Aux Etats-Unis, ils semblent avoir obtenu un début de légitimation, même si les autorités restent prudentes. Les internautes n'ont de toute façon pas attendu leur avis.

Des sites permettent déjà de commander ses pizzas en payant en bitcoins. Et il y a quelques semaines le premier distributeur automatique qui permet d'échanger vos bitcoins virtuels contre des dollars bien réels a été mis en service au Canada.

Anthony Morel