BFM Business

L'inébranlable croissance de Dassault Systèmes

Le chiffre d'affaires réalisé dans les services a progressé de 46%, reflétant l''intégration en 2014 d'acquisitions dont les services constituent une part importante de l'activité.

Le chiffre d'affaires réalisé dans les services a progressé de 46%, reflétant l''intégration en 2014 d'acquisitions dont les services constituent une part importante de l'activité. - AFP Stéphane de Sakutin

L'éditeur français de logiciels 3D a tenu ses objectifs en 2014 avec une croissance à deux chiffres de ses ventes. Et promet de faire aussi bien en 2015.

Dassault Systèmes ne connaît pas la crise. L'éditeur de logiciel français a tenu ses objectifs économiques sur 2014. Le groupe dirigé par Bernard Charles, a vu son chiffre d'affaires annuel atteindre 2,29 milliards d'euros, en hausse de 16% (à taux de change constants) en ligne donc avec ses objectifs.

Le résultat opérationnel ressort en hausse de 7% à 699,2 millions d'euros mais cette progression aurait été de 13% sans l'impact négatif des effets de change. La marge opérationnelle s'est établie à 29,8% et devrait, cette année, rester stable par rapport à 2014.

La politique de croissance externe de l'entreprise a été particulièrement dynamique l'an passé. "Les acquisitions ont contribué à apporter 7 points de croissance sur l'année 2014" assure Thibault de Tersant, le directeur financier de Dassault Systèmes. L'éditeur français a successivement mis la main sur la société américaine Accelrys, spécialisée dans les logiciels pour la recherche en chimie et en biotechnologies, la firme allemande Simpack, éditeur d'outils de simulation numérique et Quintiq, un éditeur hollandais de logiciel dans la gestion logistique.

Chiffre d'affaires en nette hausse dans les services

Ces acquisitions lui ont permis d'étendre l'emprise de ses solutions de création de maquette numérique à d'autres domaines au sein des entreprises (logistique) ou de pénétrer d'autres domaines comme les sciences du vivant. Ces rachats ont aussi dopé son chiffre d'affaires réalisé dans les services. Il a progressé de 46%, puisque les sociétés rachetées généraient services constituent une part importante de l'activité. Le chiffre d'affaires logiciel, lié à la vente de licences, augmente de 13%. Par zone géographique et à taux de change constants, Dassault Systèmes a aussi bénéficier d'une croissance homogène de son activité par zone géographique, + 14% en Europe, + 20% dans la zone Amériques et + 15% en Asie.

L'éditeur français recueille aussi les fruits de la position inégalée de sa plate-forme logicielle permettant des créations et de maquettes numériques en 3D, de l'industrie à la conception de la "ville intelligente" de demain. Dassault Systèmes propose aussi des systèmes de simulation de logistique et de marketing numérique. En essaimant dans tous les secteurs et en rachetant nombre de ses concurrents (Realtime Technology en 2013, Accelrys en 2014), l'éditeur est devenu une référence incontournable dans le monde en matière de simulation numérique en 3D.

En 2015, l'éditeur vise une hausse d'environ 11% à 12% à taux de change constants de son chiffre d'affaires. Ce qui permet à Dassault Systèmes de prévoir également pour 2015 une croissance d'environ 11% à 12%, à taux de change constant, de son chiffre d'affaires et de 12% à 15% de son bénéfice net par action compris entre 2,04-2,09 euros, après une hausse de 4% à 1,82 euro l'an dernier.

Frédéric Bergé